Juniper : vision d’un spécialiste réseau bi-milliardaire

Réseaux

Avec deux milliards de chiffres d’affaires, dont près d’un quart de bénéfices, la vision de l’acteur discret des réseaux et de la sécurité devient plus qu’intéressante…

New York (USA)– Les dirigeants de l’équipementier réseau américain Juniper Networks ont profité de leur manifestation Global Enterprise Event à New York pour exposer leur stratégie et leur vision. Dès lundi, la société annonçait ses résultats 2007 : un chiffre d’affaires annuel de 2,836 milliards de dollars, soit une augmentation de 23 % en un an, dont un chiffre d’affaires de 809 millions de dollars pour le seul 4e trimestre 2007 (+36 %). Soit un bénéfice net de 360,8 millions de dollars (US GAAP ou 504,3 millions non GAAP), contre une perte nette de plus d’un milliard de dollars en 2006. Si Juniper communique peu, ses résultats parlent pour elle.

Fast and furious ?

Scott Kriens, PDG de Juniper Networks, met en avant une des principales raisons qui font de Juniper un leader des réseaux à haute performance : « Avant tout, nous sommes bien armés pour être totalement opérationnels avec 2 milliards de cash et d’investissements, 5 800 employés, et un moteur de R&D de 600 millions de dollars annuels. Nous fournissons les plus grands clients autant sur les fournisseurs de services (dont les plus grands opérateurs télécoms : AT&T, BT, Orange…) que sur le secteur privé (Toys R Us, Puma, McDonald, Swift…) ou dans le secteur public. » Pour la société, les fondamentaux et les aspects économiques des réseaux tiennent en trois concepts : la rapidité (ou la performance), la fiabilité, et la sécurité (Fast, Reliable, Secure). « Ces trois qualités doivent être au service d’un accès permanent et performant aux applications et aux services, quels que soient les serveurs ou les terminaux client utilisés. Car l’utilisateur souhaite obtenir le même niveau de qualité de service sans avoir à se soucier des problématiques techniques, » souligne Scott Kriens.

Pour Juniper, la rapidité apporte la performance, mais doit aussi permettre d’accompagner l’évolution des besoins (scalability), pour protéger l’investissement et satisfaire l’utilisateur final. L’équipementier se positionne sur la fiabilité, mettant en avant son expérience auprès des opérateurs télécoms pour fournir à tous ses clients un service du même niveau, tout en simplifiant l’opérationnel et accélérer l’innovation. Enfin, depuis plusieurs années Juniper intègre la sécurité et la visibilité des informations à ses équipements réseau, diminuant ainsi le nombre d’équipements nécessaires, afin de mieux gérer les risques en amont.

Une fusée à trois étages

Pour répondre à tous ces besoins, Juniper intervient à trois niveaux. Sur l’infrastructure réseau, l’équipementier propose des gammes de routeurs et de switchs autant pour le cœur des backbones à très fort trafic que sur les extrémités de réseaux. Et sa nouvelle gamme (voir article suivant) adresse même les filiales (ou agences) de grands groupes.

Second étage de la fusée, les services : sous forme d’appliances et/ou de modules intégrables à ses autres solutions, Juniper propose des solutions de sécurité, d’accélération et d’optimisation, et de contrôle d’accès. Enfin, concernant les applications, la société se repose sur des partenaires comme IBM, Microsoft, Oracle… mettant en avant son choix délibéré des standards ouverts facilitant l’ouverture et la collaboration avec des solutions tierces.

JUNOS : étendard du réseau haute performance de Juniper.

Le fer de lance et le socle robuste de ces offres ? JUNOS, le système d’exploitation temps réel, sur lequel reposent tous les équipements maison. « Le logiciel Junos assure notre leadership dans les réseaux à haute performance, » assure même Scott Kriens. « Déployé selon le même code source sur nos solutions, il est conçu et maintenu pour assurer la fiabilité, les performances et la sécurité des applications d’entreprise. Grâce à son implémentation commune sur les divers équipements du réseau, Junos permet d’automatiser les opérations d’administration et de maintenance. Par ailleurs, les mises à jour peuvent s’effectuer automatiquement pour diminuer encore la complexité, et ce, sans rupture. Ainsi, le responsable du réseau peut consacrer plus de temps à trouver de nouvelles utilisations de son infrastructure pour développer l’activité de l’entreprise. »

À suivre : une interview silicon.fr de Scott Kriens, p-dg de Juniper.


Auteur : José Diz
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur