Pour gérer vos consentements :
Categories: Cloud

Justice : Microsoft demande à poursuivre la commercialisation de Word

Microsoft n’a évidemment pas apprécié le jugement de la cour de justice de l’Eastern Discrict le 10 août, au Texas, le condamnant à un total de 290 millions de dollars de dommages et, surtout, lui interdisant de poursuivre la commercialisation de Word, l’application de traitement de texte de la suite bureautique Office.

Microsoft a en effet été reconnu coupable, en mai dernier, de violation d’un brevet sur la création de documents au format XML détenu par l’entreprise canadienne i4i LLP. Brevet dont l’éditeur de Redmond aurait exploité les technologies décrites dans les versions 2003 et 2007 de Word. L’éditeur de Redmond dispose de 60 jours pour arrêter la commercialisation de son application phare, soit avant le 10 octobre prochain.

Une chose impensable pour Microsoft dans la mesure où Word constitue la principale application du pack Office avec Excel. La disparition de Word dévalorisera gravement l’intérêt, et le prix, de la suite bureautique. Autrement dit, la disparition de Word du marché pourrait entraîner celle d’Office qui constitue l’une des plus importantes sources de revenus de Redmond. L’arrêt de la commercialisation d’Office serait tout simplement catastrophique financièrement.

C’est pourquoi l’éditeur a demandé à la cour d’appel de l’autoriser à maintenir la commercialisation de Word, le temps que soit traitée l’affaire en appel. Ce à quoi le juge n’est pas tenu de répondre. En attendant, Microsoft pourrait revoir la conception de Word afin de ne pas utiliser les technologies de i4i et ne plus être pris en défaut. Mais ces développements demanderaient cinq mois de travaux, selon l’éditeur alors que l’entreprise canadienne estime que cela pourrait se faire beaucoup plus rapidement à l’aide d’un simple correctif de mise à jour.

Recent Posts

Après la NAND, Intel dit stop à la gamme Optane

Après avoir vendu son activité NAND, Intel tire un trait sur la technologie 3D XPoint,…

2 semaines ago

Google Analytics : la Cnil a posé les règles du jeu

Près de six mois ont passé depuis de que la Cnil a déclaré l'usage de…

2 semaines ago

Truffle 100 France : le top 20 des éditeurs de logiciels

Truffle 100 France : qui sont les 21 entreprises qui ont dépassé, en 2021, les…

2 semaines ago

Cloud : AWS brocarde les politiques de licences Microsoft

Un dirigeant d'Amazon Web Services dénonce des "changements cosmétiques" apportés par Microsoft à ses politiques…

2 semaines ago

Sécurité du code au cloud : Snyk Cloud, un joker pour développeurs

Snyk officialise le lancement de sa solution de sécurité cloud pour développeurs, Snyk Cloud, fruit…

2 semaines ago

Cegid accroche Grupo Primavera à son tableau d’acquisitions

Cegid va absorber Grupo Primavera, plate-forme de logiciels de gestion d'entreprise née dans la péninsule…

2 semaines ago