Pour gérer vos consentements :
Categories: Sécurité

Kaseya : un bilan et un calendrier de moins en moins optimistes

Dans l’affaire Kaseya, jusqu’où montera le compteur des victimes ? Au dernier pointage, l’éditeur en dénombre une soixantaine parmi ses clients*. Mais le bilan s’alourdit quand on regarde à un deuxième niveau. En l’occurrence, chez les clients de ces clients. Là, on avoisine officiellement les 1500 victimes. Chez certaines, l’incident n’est pas passé inaperçu. Par exemple pour le détaillant Coop, qui a dû fermer des centaines de magasins en Suède, faute de pouvoir facturer les consommateurs. Mais aussi dans une dizaine d’écoles – ainsi que des crèches – en Nouvelle-Zélande.

Pour mémoire, l’attaque s’est appuyée sur l’un des logiciels de Kaseya : VSA (gestion informatique à distance). Alerté, l’éditeur avait passé en mode maintenance les serveurs hébergeant la version SaaS. Depuis, il a repoussé à plusieurs reprises leur remise en production. Désormais, il faut compter au mieux sur ce 6 juillet à partir de 14 heures EDT (20 heures à Paris). Au début, certaines fonctionnalités manqueront à l’appel, dont les tickets et le portail utilisateur.

Pour ce qui est des installations sur site, la consigne ne change pas : les garder désactivées en attendant un correctif. Celui-ci, nous explique-t-on, sera disponible dans les 24 heures après la remise en route de la version cloud de VSA. Il est actuellement en phase de test.

Sur le volet technique, on nous confirme globalement les informations qui avaient circulé jusqu’alors. Dans les grandes lignes, des failles 0-day ont été mises à profit pour contourner l’authentification et exécuter du code à distance. Kaseya estime qu’il n’y a pas eu de modification de code. Une façon d’écarter tout parallèle avec l’affaire SolarWinds. Parmi les indicateurs de compromission figurent trois adresses IP, quatre fichiers et six requêtes sur les serveurs VSA.

* Dont aucune n’exploitait la version SaaS, nous assure-t-on.

Illustration © kanawat thongrod/EyeEm

Recent Posts

Après la NAND, Intel dit stop à la gamme Optane

Après avoir vendu son activité NAND, Intel tire un trait sur la technologie 3D XPoint,…

1 semaine ago

Google Analytics : la Cnil a posé les règles du jeu

Près de six mois ont passé depuis de que la Cnil a déclaré l'usage de…

2 semaines ago

Truffle 100 France : le top 20 des éditeurs de logiciels

Truffle 100 France : qui sont les 21 entreprises qui ont dépassé, en 2021, les…

2 semaines ago

Cloud : AWS brocarde les politiques de licences Microsoft

Un dirigeant d'Amazon Web Services dénonce des "changements cosmétiques" apportés par Microsoft à ses politiques…

2 semaines ago

Sécurité du code au cloud : Snyk Cloud, un joker pour développeurs

Snyk officialise le lancement de sa solution de sécurité cloud pour développeurs, Snyk Cloud, fruit…

2 semaines ago

Cegid accroche Grupo Primavera à son tableau d’acquisitions

Cegid va absorber Grupo Primavera, plate-forme de logiciels de gestion d'entreprise née dans la péninsule…

2 semaines ago