Kaspersky 6 : plus beau, plus fort et surtout plus réactif

Sécurité

Une nouvelle interface pour simplifier la sécurité du poste de travail. Bonus : une mise à jour antivirale horaire et anti-spam toutes les vingt minutes !

Pour une meilleure lisibilité de l’offre, l’éditeur russe Kaspersky s’est cantonné à deux produits, antivirus ou suite complète intégrée, sous Windows XP et 2000 (Linux et Windows Server à venir).

Kaspersky Antivirus 6.0 (KAV) traque virus, vers et macros en scannant les fichiers, les e-mails et la navigation sur Internet. De plus, en mode proactif, il surveille l’activité de la machine en continu pour repérer les macros malignes et les rootkits (hackers captant les droits administrateur pour déposer sur l’ordinateur des programmes portant le nom de fonctions système utilisées par une personne ou un programme : ipconfig, notepad?). KAV est disponible pour environ 40 euros TTC. Kaspersky Internet Security 6.0 (KIS), reprend et complète les fonctions de KAV. En mode proactif, il surveille les registres systèmes. Un coupe-feu assume un filtrage dynamique des paquets, la détection automatique du réseau, et des règles prédéfinies pour 250 applications. Ces dernières seront mises à jour en même temps que les mises à jour horaires des signatures antivirales. Un module anti-hacker joue le rôle de système de détection d’intrusion (IDS), et la fonction anti-escrocs prend en charge l’anti-phishing (obtention d’informations en se faisant pour quelqu’un digne de confiance), l’anti-banné (messages ou pop-up non sollicités), l’anti-adware (logiciel espion de publicité), et l’anti-dialer (logiciel connectant à des services payants très coûteux à l’insu des victimes). Enfin, l’anti-spam indispensable complète la solution. Cette panoplie intégrée est proposée pour environ 70 euros TTC. Les clients possédant déjà une version antérieure des produits bénéficient gratuitement du passage à la version 6.0, durant la période restante de leur licence. Plus ergonomique, plus facile ou pas Les utilisateurs reprochent souvent aux solutions de sécurité leur complexité et le paramétrage incompréhensible. Les ingénieurs de Kaspersky ont donc soigné cet aspect avec une nouvelle interface plus simple et ergonomique. Par ailleurs, l’ergonomie reprend les éléments habituels des environnements Windows : pastille verte cochée (OK, en fonction?) ou rouge avec point d’exclamation (arrêt, refus, problème?), Menus et sous-menus sur la gauche avec cases à cocher et détails sur la droite (voir illustration ci-dessous)? De plus, l’utilisateur peut personnaliser son interface et choisir des ‘skins’ à son goût. Bref, tout a été pensé et préparamétré au mieux pour les utilisateurs novices. Toutefois, les utilisateurs plus expérimentés peuvent accéder à un mode de paramétrage avancé. Par ailleurs, le moteur logiciel a été optimisé pour utiliser au mieux les ressources de l’ordinateur : mémoire et processeur. Des mises à jour optimisées de niveau professionnel Au bilan de 2005, Kaspersky comptait près de 150 virus découverts et traités par jour ! Comment dans ces conditions se contenter d’une mise à jour quotidienne ? C’est pourquoi l’éditeur inclut dans son prix une mise à jour toutes les heures pour les signatures virales et toutes les vingt minutes pour les bases anti-spam. Ces mises à jour régulières offrent une protection optimale sur la base de téléchargements très légers et rapides. En cas de crise virale explosive, l’utilisateur peut opter pour une mise à jour automatique le temps de ?régler le problème? ou de ?traverser la tempête?. À utiliser uniquement en cas de crise, bien entendu. Une version d’évaluation gratuite de 30 jours propose toutes les fonctions. Toutefois, avec ce genre de produit, que signifie une évaluation limitée en temps ? Néanmoins, elle n’a pas non plus forcément de sens avec une limitation fonctionnelle ou sur les mises à jour !


Auteur : José Diz
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur