Pour gérer vos consentements :

Kaspersky retire sa plainte après les évolutions de Windows 10

Microsoft a dû peser le pour et le contre face à la plainte pour abus de position dominante déposée par Kaspersky auprès de la Commission européenne et auprès du régulateur allemand de la concurrence, le 6 juin dernier. L’éditeur de sécurité russe reprochait au géant américain d’user de la part de marché de Windows 10 pour promouvoir et privilégier son offre de sécurité Windows Defender au détriment des solutions tierces. Microsoft a même reconnu dans un blog désactiver les anti-virus tiers jugés incompatibles.

Aujourd’hui, on apprend que Kaspersky a retiré sa plainte. De son côté, Microsoft a trouvé un terrain d’entente avec les éditeurs de sécurité, dont le russe, pour mieux travailler ensemble lors de la prochaine mise à jour de Windows 10 baptisée Fall Creators. Parmi les modifications, la firme de Redmond s’engage à travailler plus étroitement avec les éditeurs pour examiner les incompatibilités avant que les mises à jour ne soient disponibles pour les clients.

Une personnalisation des notifications et alertes

Autre point d’amélioration, le fonctionnement des notifications et des alertes  a été revu pour permettre aux éditeurs tiers d’utiliser leurs propres alertes et notifications pour renouveler leur solution arrivant à échéance.  « Au lieu de fournir une notification que les utilisateurs pourraient ignorer, la nouvelle notification sera persistante à l’écran jusqu’à ce que l’utilisateur choisisse de renouveler sa licence ou de basculer sur Windows Defender ou un autre éditeur », explique dans un blog, Rob Lefferts, gestionnaire des programmes pour Windows entreprise et sécurité.

Fort de ces modifications, Kaspersky a indiqué dans un blog être entièrement satisfait par les orientations de Windows 10 Fall Creator. En conséquence, la société russe a pris les mesures pour retirer les dépôts de plainte auprès de la Commission européenne et du régulateur allemand de la concurrence.
A lire aussi :

Kaspersky veut concurrencer Windows Defender avec un antivirus gratuit

Kaspersky chahuté aux US prêt à dévoiler son code source

Crédit photo : © Shoot4u – Fotolia.com

Recent Posts

Data et analytique : pour quel retour sur investissement ?

EY qualifie de "dépassement des attentes" une utilisation des mégadonnées et de l'analyse avancée à…

5 heures ago

Mobile et systèmes industriels : les chantiers du framework ATT@CK

Passé en v11, le framework MITRE ATT@CK renforce sa matrice Mobile. Il en sera de…

5 heures ago

Cybersécurité : Thales s’offre S21sec et Excellium pour 120 M€

L'acquisition vient renforcer l’offre de Thales dans le conseil, l'intégration et les services managés de…

10 heures ago

Transition numérique : une solide croissance à deux chiffres

Les investissements mondiaux dans les technologies et services de transformation numérique progresseraient de plus de…

1 jour ago

Classement Forbes : 20 milliardaires de la Tech

De Jeff Bezos (Amazon) à David Duffield (Workday), voici la liste Forbes des 20 personnalités…

1 jour ago

Dix pistes d’action pour sécuriser l’open source

Comment améliorer la sécurité de l'open source ? Éléments de réponse avec le plan d'action…

1 jour ago