Kazaa contre-attaque face aux Majors

Régulations

La plate-forme d’échange de fichiers a décidé de dénoncer les pratiques des Majors. En justice.

Attaqué de toutes parts par les producteurs, les maisons de disques et les associations de défense des droits d’auteur, Kazaa a décidé de réagir.

Le site, qui permet aux internautes de télécharger tous types de fichiers, va utiliser la même arme que ses adversaires à savoir une procédure judiciaire. Le groupe Sherman, à qui appartient Kazaa, a ainsi déposé une plainte contre les Majors pour “pratique anti-concurrentielle et entente”, auprès d’une cour fédérale californienne. C’est d’ailleurs cette cour qui instruit le dossier contre ce service “peer-to-peer”. Dans sa plainte, Kazaa affirme qu’il n’a jamais autorisé ou promu explicitement l’infraction aux droits d’auteur car il ne peut pas contrôler ni surveiller le comportement de ses utilisateurs. Par ailleurs, la société explique avoir développé une méthode pour permettre aux artistes et aux maisons de disques d’être payés pour la musique téléchargée sur son réseau, mais l’industrie phonographique a choisi de ne pas coopérer, soutient Sharman. Enfin, les sociétés de production ont choisi de promouvoir leurs propres services de distribution de musique en ligne, MusicNet et Pressplay, violant ainsi les lois anti-trust, estime la société. Un porte-parole de la Recording Industry Association of America (RIAA) a qualifié les affirmations de Sharman de “risibles”. La suite au prochain épisode…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur