Kim Jong-II (Corée du Nord) interdit d’iPod

Régulations

Les Nations Unies adoptent une nouvelle stratégie de sanctions
contre la Corée du Nord et cherchent à toucher intimement son dictateur
en le privant de technologies et de cognac

Pendant que son peuple souffre dans la misère, le dictateur nord-coréen Kim Jong-II expérimente l’arme nucléaire, s’affiche au volant de voitures de luxe et se fait offrir par les 600 riches familles inféodées au gouvernement communiste qu’il dirige d’une main de fer des cadeaux en provenance des technologies occidentales.

Mais comment faire pression contre un tel individu lorsqu’il se moque des mesures de rétorsion et des interdictions d’exportation vers la Corée du Nord de produits stratégiques et militaires ?

Les Nations Unies (ONU), qui coordonnent les mesures prises contre la Corée du Nord, pensent avoir trouvé le moyen de faire pression directement sur le dictateur et son entourage, gros consommateurs de technologies numériques, en interdisant l’exportation de produits de luxe ou technologiques dont ils sont très friands?

Kim Jong-II par exemple apprécie tout particulièrement les alcools et vins français !

L’Associated Press s’est procuré la liste ‘conseillée’ de ces produits désormais interdits de Corée du Nord, et elle fait figure d’inventaire des rêves de l’homme moderne et branché : iPod et produits électroniques de loisir, appareils photo et caméras numériques Sony, ordinateurs portables, écrans plasma et scooter électrique Seagway. Et climatiseurs !

Du côté des produits de luxe, on trouve le cognac français Hennessy XO, le whisky Johnny Walker Scotch, les cigarettes, les ?uvres d’art, les montres Rolex, les voitures de luxe Mercedes, BMW et Cadillac, les motos japonaises et Harley Davidson, les yachts et les Jet Ski.

Et les DVD ! Kim Jong-II, boulimique de cinéma, posséderait une collection de plus de 10.000 titres, dont ses préférés sont Godzilla, Bodyguard, James Bond et Clint Eastwood.

Reste à savoir si ces mesures seront efficaces, car pendant que son peuple souffre, le dictateur, les membres de son parti et les chefs militaires vivent au contraire dans le luxe. Sur ce plan, cette économie fermée ne souffre donc pas de son isolement, les produits technologiques entrent dans le pays au nez et à la barbe de ses opposants.

De plus, lorsqu’il s’agit de produits de type électronique, ils sont disponibles partout sur la planète et sont intraçables ! Les Etats-Unis ont ainsi exporté en 2005 pour 5,8 millions de dollars de marchandises vers la Corée du Nord, dont une majorité de produits alimentaires. Quant au voisin japonais, très inquiet des essais de missiles tournés vers eux, ils sont dans le même temps le premier fournisseur de produits de luxe à Kim Jong-II.

Et puis, l’ONU n’a pas clairement défini une liste d’interdictions, laissant aux Etats membres le soin d’établir leurs propres listes. Ce qui devrait permettre au dictateur de diversifier ses sources d’approvisionnement?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur