KIN ONE et TWO, des smartphones Microsoft taillés pour les réseaux sociaux

Cloud

Avec le KIN, Microsoft se lance dans la bataille des webphones et compte bien croiser le fer avec l’iPhone notamment.

Microsoft vient à son tour d’entrer sur le marché des téléphones mobiles en tant que constructeur (en tout cas, distributeur sous sa propre marque). Hier, lundi 12 avril, l’éditeur de Redmond a présenté les KIN ONE et KIN TWO, deux smartphones motorisés par Windows Mobile 7 et agrémentés d’outils de réseautage comme nous l’évoquions précédemment à travers le Pink Phone.

Ces nouveaux smartphones sont en effet taillés pour la gestion des réseaux sociaux et visent « les personnes qui vivent connectées, qui partagent, s’expriment et se confient à leurs amis et famille », aux dires de Robbie Bach, président de la division Entertainment and Devices (loisir et appareils) chez Microsoft.

Plusieurs outils permettront de partager ses états d’âmes. Le bureau (ou écran d’accueil) Loop centralise la synchronisation automatique avec les flux de différents services en ligne, ceux de Microsoft (Live, Bing…) mais aussi de partenaires dont Facebook, MySpace et Twitter pour les plus populaires. Le service permet de désigner les principaux contacts de son carnets d’adresse afin d’être alerté en priorité de leurs publications.

kin1.jpg

Ce principe est renforcé par Spot qui permet en quelque sorte de se concentrer sur les relations et contenus prioritaires plutôt qu’organiser les échanges selon les applications. Il suffit alors de glisser photos, vidéos, textes sur la zone Spot pour les partager instantanément avec les membres du réseau. Studio est un espace de stockage en ligne qui permet d’y enregistrer tout type de contenus depuis le téléphone et de les retrouver par l’intermédiaire d’un simple navigateur. Pratique pour synchroniser ses contenus et assurer leur sauvegarde. Enfin, les KIN hériteront des fonctions audiovisuelles et offres de contenus (Marketplace) du baladeur Zune de Microsoft qui pourrait ainsi matériellement disparaître d’un marché qu’il n’a jamais vraiment réussi à convaincre.

« Les environnements évoluent pour intégrer une expérience multimédia riche et efficace, commente Jeff Orr, analyste senior sur le secteur des terminaux mobiles au cabinet ABI Research. Une interface intuitive qui englobe voix, messagerie, images, vidéo et navigation est essentielle. »Certes, mais ça ne sonne pas plus révolutionnaire que ce que proposent déjà l’iPhone d’Apple, l’Android de Google et autres Symbian Nokia (à l’exception peut-être de l’espace de stockage Studio). En tout état de cause, le marché du téléphone peut compter sur un nouvel entrant de poids. Mais reste-t-il seulement de la place? Palm, salué pour sa plate-forme WebOS et la qualité des Pre et Pixi, est en train de s’y casser les dents

kin2.jpg

Les smartphones KIN sont produits par Sharp Electronics. Ils seront commercialisés à partir de mai prochain exclusivement sur le réseau de l’opérateur Verizon Wireless aux Etats-Unis. Puis chez Vodafone en Angleterre, Espagne, Italie, Allemagne plus tard dans le courant de l’année. Si la France n’est pas mentionnée dans le plan de déploiement de Microsoft, les KIN pourraient débarquer chez SFR selon les liens qui l’opérateur avec son actionnaire Vodafone. Mais rien de confirmé à ce jour.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur