Kinetis KL03 : Freescale dévoile le plus petit microcontrôleur ARM du monde

Composants

Freescale a profité du MWC 2014 qui se tient à Barcelone pour dévoiler le Kinetis KL03, le plus petit microcontrôleur ARM au monde. Une puce ultra miniaturisée qui se destine à un énorme marché en devenir, celui de l’Internet des Objets (IdO).

Le Kinetis KL03 est le tout nouveau microcontrôleur 32 bits de Freescale. Il succède au Kinetis KL02, une puce qui se distinguait déjà par ses petites dimensions.

Une puce à l’heure de l’ultra-miniaturisation

La miniaturisation est ici encore plus poussée puisque le KL03 ne mesure que 1,6 mm par 2 mm, ce qui en fait le plus petit microcontrôleur ARM au monde. Une teille suffisamment réduite pour qu’il puisse se poser sur une facette de balle de golf. Précisément, la puce KL03 est 15% plus petite que le KL02 et 35% plus petite, selon Freescale, que les microcontrôleurs ARM comparables des autres constructeurs.

Crédit photo: Business Wire

Bras armé pour l’Internet des Objets

De ce fait, ce véritable SoC (System on Chip) est idéal pour des conceptions à espace très restreint. Son champ d’application est très vaste puisqu’il conviendra à des applications grand public, pour la santé ou encore le secteur industriel. Mais c’est naturellement à l’Internet des Objets (IdO), secteur à très forte croissance, qu’il fait les yeux doux.

« Lorsque la taille n’est plus un obstacle à l’intégration des microcontrôleurs dans des dispositifs de pointe, nous pouvons commencer à redéfinir ce qui est possible pour l’Internet des objets, déclare Rajeev Kumar, directeur du marketing mondial et du développement des affaires pour l’activité microcontrôleurs de Freescale. Nous voyons la miniaturisation des microcontrôleurs comme un facteur clé de l’évolution de l’IdO. Avec le facteur de forme révolutionnaire du nouveau Kinetis KL03, les concepteurs de systèmes pour produits de pointe ont maintenant la technologie dont ils ont besoin pour développer de toutes nouvelles catégories de produits capables, littéralement, de changer le monde. »

Le chiffre d’affaires relatif au marché du M2M va vraisemblablement doubler entre 2012 et 2017 (selon Infonetics Research). Dans le sillage de ce secteur en pleine croissance, on estime que 212 milliards d’objets seront connectés, dont une large partie sera alimentée par batterie.

Cortex-M0+ pour la faible consommation électrique

Freescale a opté pour la microarchitecture ARM Cortex-M0+ (développée par ARM avec en ligne de mire l’IdO). Le KL03 est un microcontrôleur 32 bits cadencé à 48 MHz qui embarque 32 Ko de mémoire flash interne, 2 Ko de RAM et 8 Ko pour le boot loader. Il dispose d’interfaces UART, SPI et I2C et peut fonctionner dans une vaste gamme de températures allant de -40 °C à +85 °C. Outre l’ultra miniaturisation, il est plus efficace énergétiquement que son prédécesseur.

Des échantillons du Kinetis KL03 seront disponibles dès le mois prochain et la production de masse débutera en juin 2014 au prix indicatif de 0,75 dollar pour 100 000 unités commandées. Les futurs clients pourront évaluer les échantillons avec la carte de développement FRDM-KL03Z.


Lire également
Internet des objets : une box Oracle et Freescale pour imposer Java en standard


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur