Kingston livre des SSD ultra résistants… pour les serveurs

ComposantsStockage
SSDNow E100 © Kingston Technology

Avec les SSDNow E100, Kingston propose des systèmes de stockage à la durée de vie extrême, laquelle pourra aisément se compter en dizaines d’années… même sous les charges les plus lourdes.

Vendredi dernier, Laurent Sirgy, directeur EMEA de Kingston Technology, estimait que l’utilisation des SSD dans les serveurs allait prochainement exploser. C’est donc sans surprise que nous apprenons que le constructeur livre aujourd’hui de nouveaux disques flash conçus spécifiquement pour cet usage.

Les SSDNow E100 se veulent beaucoup plus résistants que la plupart des SSD. Les capacités proposées – 100 Go, 200 Go et 400 Go – laissent penser que ces produits utilisent de la mémoire SLC, plus solide que la MLC. Un point qui ne nous a toutefois pas été confirmé officiellement.

(mise à jour : Kingston nous signale que le type de mémoire utilisé est de l’eMLC.)

Kingston annonce un MTBF de 10.000.000 heures, soit plus de 1140 ans ! La firme donne d’autres chiffres, plus réalistes, concernant les données pouvant être écrites sur le disque avant que l’ensemble de ses cellules flash ne rende l’âme : 428 To pour le modèle de 100 Go, 857 To pour le 200 Go et 1714 To pour le 400 Go. À raison de 100 Go de données écrites par jour, ces SSD auront donc une durée de vie respective de 11,7, 23,5 et 47 ans.

Attention toutefois, car le TRIM n’est pas supporté : ces SSD sont conçus avant tout pour des systèmes RAID (en général incompatibles avec cette technologie). Il faudra donc désactiver le TRIM côté OS sur les configurations sans RAID. Reste à savoir si cette limitation se traduira par des baisses de performances à l’usage.

Conçus pour les serveurs exigeants.

Les SSDNow E100 sont des disques 2,5 pouces de 7 mm d’épaisseur, pouvant fonctionner entre 0° et 70°. Équipés d’une interface Sata à 6 Gb/s, ils proposent des performances supersoniques.

Commençons par le modèle de 100 Go :

  • Lectures séquentielles : 535 Mo/s en Sata 3.0, 270 Mo/s en Sata 2.0 ;
  • Écriture séquentielles : 500 Mo/s en Sata 3.0, 255 Mo/s en Sata 2.0 ;
  • Opérations de lecture par seconde sur des blocs de 4K : 47.000 (soutenues), 55.000 (max.) ;
  • Opérations d’écriture par seconde sur des blocs de 4K : 81.000 (soutenues), 83.000 (max.) ;
  • Consommation électrique : 2,7 W (écriture), 1,2 W (lecture), 0,5 (repos).

Poursuivons par le SSD de 200 Go :

  • Lectures séquentielles : 535 Mo/s en Sata 3.0, 270 Mo/s en Sata 2.0 ;
  • Écriture séquentielles : 500 Mo/s en Sata 3.0, 255 Mo/s en Sata 2.0 ;
  • Opérations de lecture par seconde sur des blocs de 4K : 59.000 (soutenues), 59.000 (max.) ;
  • Opérations d’écriture par seconde sur des blocs de 4K : 72.000 (soutenues), 73.000 (max.) ;
  • Consommation électrique : 3,1 W (écriture), 1,2 W (lecture), 0,5 (repos).

Et terminons par le modèle de 400 Go :

  • Lectures séquentielles : 535 Mo/s en Sata 3.0, 270 Mo/s en Sata 2.0 ;
  • Écriture séquentielles : 500 Mo/s en Sata 3.0, 260 Mo/s en Sata 2.0 ;
  • Opérations de lecture par seconde sur des blocs de 4K : 52.000 (soutenues), 52.000 (max.) ;
  • Opérations d’écriture par seconde sur des blocs de 4K : 37.000 (soutenues), 37.000 (max.) ;
  • Consommation électrique : 5 W (écriture), 1,2 W (lecture), 0,5 (repos).

Les tarifs des SSDNow E100 ne nous ont pas été communiqués.

Crédit photo : © Kingston Technology


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur