Kodak : la mort de l’argentique en France

Régulations

Le géant déchu de la photographie argentique a fermé son dernier laboratoire
de développement en France

L’information est presque passée inaperçue : Kodak a fermé vendredi dernier 19 janvier 2007 son laboratoire de développement de Créteil.

C’était le dernier laboratoire de développement des pellicules argentiques de Kodak en France.

Le système traditionnel et historique de la photographie pré numérique se meurt ! En 2006, le site de Kodak a développé 4,1 millions de de pellicules, contre 22 millions de développements en 2002.

Une fermeture qui en dit long également sur les tentatives désespérées de Kodak pour survivre. Malgré la migration vers le numérique, l’impression très haut de gamme et la santé, le groupe de cesse de perdre de l’argent.

De coupes franches en plans de redressement, Kodak a déjà supprimé 27.000 emplois dans le monde. Avec le centre de Créteil, ce sont 150 suppressions de postes supplémentaires qui viennent alourdir le bilan de celui qui fut, longtemps, le roi de l’argentique !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur