Kodak licencie encore en France

Cloud

L’argentique n’en finit plus de mourir? Kodak annonce un nouveau plan de restructuration, avec la suppression de 340 emplois sur le site de Chalon-sur-Saône

Kodak doit faire face au déclin de la photographie argentique. Après une première annonce en octobre dernier de la suppression de 270 postes en France, le site de Chalon-sur-Saône va de nouveau être touché.

En soi, ce n’est pas une surprise, le groupe maintient son objectif de supprimer entre 12.000 et 15.000 emplois dans le monde sur trois ans. Mais Kodak semble vouloir accélérer le rythme de ses restructurations. ““Nous sommes dans une brutale transition de technologies, les marchés que nous servons s’écroulent, et Kodak doit réduire ses capacités de production“, a déclaré un porte-parole du groupe à l’AFP. 340 emplois seront supprimés sur le site de Chalon-sur-Saône, dans les secteurs de la production et dans d’autres services, qui emploie 1.700 personnes.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur