Kodak: photo numérique à 8 megas

Régulations

Kodak veut garder une partie de son leadership dans la photo, suite au déclin des appareils classiques ‘argentiques’. Le défi: une qualité très pro (8 méga-pixels) à un prix (relativement) abordable

Pas d’hésitation pour Kodak: la migration vers le numérique est clairement son ambition. Avec les performances de ses nouveaux modèles numériques, le fabricant adresse un message clair message aux professionnels et aux clients initiés.

Produit de référence de la nouvelle gamme, l’EasyShare P880 est équipé d’un capteur haute définition de 8 millions de pixels. Son objectif zoom avec grand angle 24 – 140 mm équivaut au 35 mm avec un zoom x5,8 d’une ouverture f/2,8 – 4,1. La vitesse d’obturation est variable de 1/4000 à 16 secondes. S’adressant aux utilisateurs expérimentés, le P880 dispose de deux modes de mise au point, une manuel qui ravira les ‘pros’ nostalgiques de la photo, et automatique auto-focus hybride pour une mise au point à partir de 25 points sélectionnables. En mode vidéo, ce P880 filme 30 images par seconde en VGA 640×480. Elles s’affichent sur un écran LCD dont la diagonale est de 64 mm. L’EasyShare P850 est proche de son aîné, dont il reprend la majorité des caractéristiques, mais avec un capteur de 5,1 millions de pixels. Son objectif zoom avec grand angle 36 – 432 mm équivaut au 35 mm avec un zoom x12 d’une ouverture f/2,8 – 3,7. et stabilisateur d’image pour faciliter l’utilisation du zoom. S’agissant des formats, les P880 et P850 marquent l’adoption attendue par Kodak du format RAW d’images non compressées, aux côtés des traditionnels Tiff et JPEG. Taille et poids sont classiques pour un bridge, 115 x 95 x 90 mm pour 556 grammes. Les deux appareils sont attendus pour le mois de septembre, aux prix de 499 euros TTC pour le P850 et 699 euros TTC pour le P880. Le flash est optionnel à 150 euros.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur