Kodak s’enfonce et licencie encore

Cloud

10.000 postes supplémentaires seront supprimés après l’annonce d’un premier plan social touchant 15.000 emplois

Rien ne va plus pour Eastman Kodak qui continue à payer au prix fort son retard dans le numérique. Le groupe a accusé une perte nette de 146 millions de dollars au deuxième trimestre, contre un bénéfice de 136 millions de dollars un an plus tôt.

Son chiffre d’affaires s’est néanmoins amélioré de 6% pour s’établir à 3,69 milliards de dollars sur le trimestre clos à la fin du mois de juin. Le numérique progresse le plus vite avec un bond de 43% à 1,8 milliard de dollars. Mais Kodak cherche encore à se restructurer et à réduire ses coûts, un refrain que l’on entend souvent actuellement! Le groupe de Rochester a en effet annoncé vouloir étendre son plan de restructuration présenté en janvier 2004 et qui prévoyait initialement la suppression de 15.000 postes. Kodak prévoit désormais de réduire ses effectifs de 22.500 à 25.000 postes (10.000 suppressions supplémentaires) et de limiter fortement ses activités dites ‘traditionnelles’. A fin juin, 13.000 postes avaient déjà été supprimés. “Alors que les ventes de nos traditionnels produits (argentiques) et services baissent plus vite que prévu, nous réduisons nos coûts plus agressivement”, a affirmé le PDG, Antonio Perez, cité dans le communiqué. “Lorsque ce plan aura été achevé à la mi-2007, nos activités présenteront un profil plus cohérent avec celui nécessaire pour être compétitif sur le marché du numérique”, explique encore le groupe dans le communiqué.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur