Konica Minolta remballe ses appareils photo

Cloud

Le groupe japonais annonce son retrait de l’activité films et appareils photographiques: il transfère une partie de son activité d’appareils numériques reflex chez son compatriote Sony

Le secteur de la photographie est en pleine restructuration. Après l’annonce de Nikon d’abandonner l’argentique (lire notre article), Konica Minolta fait part de son intention d’abandonner complètement le marché. Une décision radicale.

Le groupe japonais annonce en effet son retrait de l’activité films et appareils photographiques. Il a décidé de transférer une partie de son activité d’appareils numériques reflex à son compatriote Sony. Les deux groupes avaient déjà passé un accord en juillet dernier afin de produire ensemble un reflex numérique. “Le marché traditionnel de la photo argentique se rétrécit à grande vitesse à cause de la percée du numérique. En raison de ces changements, il est devenu nécessaire de réformer drastiquement nos structures pour assurer notre croissance future”, explique le groupe dans un communiqué. Le numéro trois mondial du film photo derrière l’américain Kodak et un autre japonais, Fuji, arrêtera la production d’appareils à la fin mars et l’activité films et papier photo d’ici mars 2007. Il faut dire que l’entreprise traverse une mauvaise passe: elle a annoncé en novembre dernier s’attendre à enregistrer une perte nette de 47 milliards de yens (407,9 millions de dollars) au titre de l’année fiscale à mars, en raison de fortes charges de restructuration. Par ailleurs, Konica Minolta a choisi de se concentrer désormais sur des activités plus prometteuses en termes de rentabilité comme les photocopieurs couleur (4e acteur mondial) et les matériaux à cristaux liquides.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur