KPN reprend l’UMTS de MobilCom

Régulations

Et le produit de la vente -modeste- ira dans les caisses de… France Télécom

Les dépouilles de l’opérateur allemand et notamment ses 3.600 antennes-relais UMTS, un début de réseau, ont suscité bien des convoitises. Le Britannique mmO2, le Hong-kongais Hutchison auraient formulé des offres il y a un mois mais c’est E-Plus, filiale allemande du hollandais KPN qui remporte la mise.

La proposition de KPN, 20 millions d’euros, a été entérinée ce mardi 6 mai par le conseil de surveillance de MobilCom. Mais cette somme n’ira pas dans les poches de l’Allemand dont la santé financière est précaire. MobilCom renonce à la 3G suite au refus de son ex-actionnaire de référence France Télécom de continuer à contribuer au projet. L’opérateur avait déjà dû débourser 8,4 milliards d’euros pour obtenir une licence UMTS en Allemagne. Le divorce signé entre les deux opérateurs stipule que MobilCom reverse 90% de la vente à France Télécom. Histoire de solder définitivement la désastreuse aventure de l’opérateur français en Allemagne.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur