Kronos InTouch : pointeuse 2.0 dans le cloud

Né aux Etats-Unis il y a 30 ans, Kronos est le premier éditeur mondial de solutions de gestion des effectifs. En d’autres termes, le spécialiste de la pointeuse, aussi appelée badgeuse ! Environ 30 millions de salariés affrontent quotidiennement cet appareil, dans 30 000 entreprises clientes dispersées dans 80 pays. Un domaine d’activité en pleine expansion, comme nous le confirme Véronique Corda (notre photo), responsable marketing Europe du Sud de Kronos : « Notre chiffre d’affaires, 800 millions de dollars en 2011, affiche une croissance de 8% malgré la crise, ce qui nous conforte dans l’idée que nous sommes réellement utiles aux entreprises, même en temps de crise et peut-être même plus ! »

Qu’est-ce que la gestion des effectifs ?

Dans sa version la plus basique, nous connaissons tous la pointeuse : le salarié lors de sa prise de poste introduit dans une horloge sa fiche personnelle sur laquelle s’inscrit l’heure, idem à la sortie. Le service du personnel collecte ces données qui vont servir à calculer le temps travaillé afin d’établir la fiche de paie. Version moderne de la pointeuse, la gestion des effectifs est une solution modulaire qui intègre coté salarié une badgeuse, toujours nécessaire à l’enregistrement des temps de présence, et des applicatifs pour la gestion des temps, des activités, des absences et de la planification, simple ou sous contrainte, ainsi aujourd’hui que des outils décisionnels d’analyse et d’exploitation des données.

« Le personnel est souvent le poste budgétaire le plus cher, mais c’est également celui sur lequel l’entreprise dispose le plus de leviers. A nous d’expliquer à nos clients que le personnel n’est pas une charge mais un atout, constate Véronique Corda. Nos solutions leurs permettent de gérer leur personnel afin qu’il devienne un avantage concurrentiel. Comment ? L’automatisation est le mot clé, beaucoup d’entreprises fonctionnent encore avec du papier et des tableurs Excel. L’erreur est humaine, c’est vrai, mais tous les processus manuels qui subsistent aujourd’hui encore sont source d’erreurs qui coûtent cher ! »

Une tablette pour pointer…

Une solution de gestion des effectifs va donc partir de la collecte des données du travail, les horaires du personnel, heures d’arrivée et de départ. Pour être le plus précis possible, l’usage de terminaux de pointage s’impose. Et c’est là que nous avons, sur le Salon RH, découvert un étonnant terminal innovant, Kronos InTouch, qui change totalement des classiques pointeuses, et vient nous rappeler que les tablettes ont aussi un avenir industriel.

InTouche est une tablettes renforcée à écran tactile 7 pouces, qui se fixe sur un mur. « L’écran tactile facilite l’expérience des utilisateurs en se rapprochant des technologies grand public du quotidien. Les données sont collectées et exploitées automatiquement. S’ajoute au besoin la planification, qui permet de mettre la bonne personne au bon endroit et au bon moment. C’est nettement grâce à cela que l’on aide les entreprises à réduire leurs coûts. C’est un moyen simple de contrôler les coûts et de prendre conscience de la dépense. »

La solution déployée autour de InTouch se veut également un outil prévisionnel pour l’optimisation des forces de travail. Elle permet en effet de faire du prédictif en associant la connaissance des temps de travail, interfacés avec les solutions de paie, et les résultats issus des ERP. Pour autant, comme nous le confie Véronique Corda, « il n’est pas simple d’accéder aux données du domaine de l’entreprise à qui appartient l’information… »

Le ROI de la gestion des effectifs

Par ailleurs, Kronos affiche une promesse, celle d’un ROI (retour sur investissement) rapide et important. « À partir de l’utilisation d’un terminal de pointage et d’un logiciel de gestion de temps, la paie est réduite jusqu’à 3%, et parfois plus dans certains cas. C’est facilement démontré. À partir du moment où tout est automatisé, avec l’abandon du mode déclaratif – le salarié ne dit plus ! – il n’y a plus de zones d’ombre. »

Le pointage des heures de travail et les pratiques pour le contourner sont cependant encore aujourd’hui sujets à polémiques… « Cela reste sensible en France, c’est historique », acquiesce Véronique Corda. « C’est beaucoup de vigilance à tous les niveaux. Ce n’est pas du flicage, ce n’est pas l’esprit, il s’agit d’être au plus près de la réalité. La démarche est purement financière, du salarié pour gagner un salaire juste, à l’employeur pour contrôler, voire réduire ses coûts. Le salarié ne s’expose plus aux erreurs de paie et tout est enregistré. »

Y a-t-il encore un marché pour la pointeuse ?

« Kronos a été créée par deux frères qui ont voulu apporter de l’innovation à la banale badgeuse en automatisant la saisie des données. C’est ainsi qu’est née la première badgeuse automatique. Aujourd’hui, les entreprises ont besoin d’autre chose qu’une badgeuse avec seulement trois boutons et qui ne fait rien d’autre qu’enregistrer l’heure d’entrée et l’heure de sortie. »

Avec InTouch, Kronos propose certes une badgeuse, mais qui entre dans l’ère du 2.0 ! Elle offre d’autres services via une borne interactive en libre service, où l’employé peut consulter son solde de RTT, de congés, faire ses demandes d’absences, consulter son planning horaire. L’entreprise peut également développer ses propres applications, distribuer de l’information, sous la forme de vidéo par exemple. Véronique Corda évoque en souriant le cas de ce client américain qui a intégré dans InTouch une application de commande des pizzas. Le salarié passe sa commande en quittant l’entreprise, ce qui lui permet de la recevoir au même moment où il rejoint son domicile…

Information personnalisée

InTouch transporte également la pointeuse dans le nuage. Le terminal, disponible 24/7, fonctionne via Internet et à travers un pare-feu. Les données transitent dans le nuage et sont protégées par un chiffrement SSL. Kronos cède également à la mode des libres services applicatifs avec InTouch App Exchange pour que ses clients puissent partager des applications développées à l’aide d’un kit. Pour les travailleurs mobiles, une application, Workforce Mobile, disponible sous la forme d’un plug-in Java pour iPhone, BlackBerry, iPad, etc., offre un accès aux mêmes services.

InTouch est enfin une solution destinée aux entreprises où les employés n’ont pas accès à l’informatique, ou seulement dans le cadre d’outils spécialisés (distribution, industrie, etc.). Le terminal peut en effet donner accès à de l’information personnalisée. Cliquer du doigt sur une icône peut devenir l’équivalent d’une tâche administrative, par exemple une demande d’absence, qui sera suivie de sa validation. Une fonction d’assistance peut assurer la mise en relation avec un service de l’entreprise – support, RH, ou autre – via un microphone. Et une webcam, en option, peut prendre des photos pour créer des ID (identités).

« Nous rendons la gestion des effectifs plus facile en mettant à disposition des entreprises des méthodes et outils plus proches du grand public (mobile, tactile, etc.) que les solutions traditionnelles austères, conclut Véronique Corda. Notre message porte sur la productivité et la rentabilité, mais également sur la satisfaction des employés à prendre en compte par l’entreprise. »