Kyocera mise sur les solutions d’impression laser en A3

Poste de travail
kyocera-systemes-impression-laser

Dans un contexte de transition vers le bureau sans papier, Kyocera optimise sur toute la ligne le coût de possession de son imprimante multifonction FS-C8520MFP, une A3 destinée aux petits groupes de travail.

Kyocera inscrit ses solutions d’impression dans un contexte de transition vers le bureau sans papier. Illustration avec le modèle FS-C8520MFP, une multifonction A3 à technologie laser, dédiée aux petits groupes de travail.

Pour répondre aux problématiques des environnements collaboratifs, Kyocera connecte ses produits et adjoint à la base matérielle des solutions de gestion documentaire, avec notamment des applicatifs d’impression mobile.

Mais au-delà de la mobilité du salarié, l’optimisation du coût total de possession est un autre défi, relevé dans le cadre d’une politique de développement durable qui passe par la conception des consommables, la durée de vie du produit ou encore la mise en place de politiques de droits d’impression.

Telle est la visée de Panel Plus, un gestionnaire de profils d’utilisateurs intégré dans le micrologiciel de la FS-C8520MFP, avec la possibilité d’enregistrer jusqu’à 20 collaborateurs qui peuvent se connecter via un couple identifiant/mot de passe ou une carte électromagnétique (kit à installer en option) pour retrouver un environnement personnalisé (langue, raccourcis, préférences de numérisation…), manipulable via l’écran tactile couleur de 4,3 pouces implémenté en façade.

Généreusement dotée

Avec son processeur PowerPC 464 à 800 MHz et sa mémoire vive extensible à 2 Go (1536 Mo en standard), le modèle FS-C8520MFP affiche une cadence de 20 ppm en A4, pour 10 ppm en A3 noir et blanc. La résolution d’impression atteint 600 ppp, avec un délai d’initialisation relativement bref : 11 secondes pour la première page en monochrome (14 secondes en couleur). La capacité en entrée, qui s’élève par défaut à 600 feuilles en 60 g/m² (tolère un grammage de 256 g/m²), est extensible à 1100 ou 1600 feuilles via des réservoirs optionnels.

À s’en fier à la garantie de 3 ans ou 150 000 pages avec échange standard sur site, Kyocera escompte un volume moyen de 4000 impressions mensuelles. Le coût d’acquisition est dans la moyenne des A3 (3999 euros conseillés, mais des revendeurs l’affichent à moins de 3000 euros), avec un focus sur les consommables bon marché.

Ainsi, le toner noir, dont l’autonomie est annoncée à 12 000 pages, est trouvable à quelque 100 euros TTC, soit 0,8 centime la page. En couleur, le tarif est relevé à environ 5 centimes par copie.

Connectée… et écologique ?

Sous l’égide du concept Ecosys, établi depuis plus de 20 ans avec “des systèmes d’impression jusqu’à 75% plus respectueux de l’environnement“, la durée de vie d’un tambour est de 200 000 pages, soit le cycle de vie de la machine. Pas de kit de maintenance à installer, c’est moins d’investissements secondaires et moins de déchets, selon Kyocera. Ni les toners à céramique (500 000 pages), ni ceux dits “écotechnologiques” (composés à 30% de biomasse) ne sont toutefois de la partie.

À noter que la FS-C8520MFP est connectée. Si la fonctionnalité fax reste optionnelle, la numérisation, à 40 ppm en A4 noir et blanc, peut s’effectuer directement vers une boîte mail (carnet de contacts intégré), un serveur FTP, un périphérique de stockage de masse relié au port USB hôte ou tout dispositif compatible TWAIN. Un emplacement est réservé à une carte d’interface pour ajouter un deuxième port Fast Ethernet (RJ45).

Crédit photo : Kyocera


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur