L’architecture ARM à l’assaut de nouveaux marchés : 2 – l’OpenCL

Cloud

L’OpenCL s’impose rapidement comme étant une solution de choix pour assister les puces ARM dans leurs tâches. La dernière offre dans ce secteur est signée… ARM.

Le patron de NVIDIA l’a encore récemment rappelé : dans le monde des terminaux mobiles, la demande en terme de puissance de calcul est très importante… peut-être même plus que dans celui des PC classiques. Réalité augmentée, reconnaissance vocale et reconnaissance d’écriture en temps réel sont autant d’applications primordiales pour les smartphones de demain.

Forte de ce constat, la compagnie compte bien intégrer un support de la technologie CUDA à ses puces ARM, les Tegra, mais pas dans l’immédiat. D’autres constructeurs se sont montrés plus prompts à réagir, comme ZiiLabs, qui propose un support de l’OpenCL dédié à ses composants ARM ZMS-08. Nous les retrouvons au sein des tablettes de Creative.

ARM apporte aujourd’hui une nouvelle réponse aux industriels souhaitant livrer des processeurs embarqués disposant d’une puissance de calcul améliorée. La compagnie propose en effet son nouveau GPU, le Mali T604, lequel supportera l’OpenCL et offrira des performances multipliées par cinq par rapport à la précédente génération de GPU Mali. Pas de quoi fouetter une GeForce ou une Radeon, mais un surcroit de puissance bienvenue pour une consommation inférieure à 850 mW. Le Mali T604 est spécifiquement conçu pour fonctionner avec les cœurs Cortex-A15 et sera donc réservé à des composants tout-en-un très performants.

NVIDIA a encore un peu de temps pour réagir, les premières puces pourvues du Mali T604 ne devant faire leur entrée que d’ici deux ans.

1ere partie – les serveurs


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur