L’hyperviseur Xen 4.1 met l’accent sur la montée en charge

CloudOpen SourceVirtualisation

Un nouvel ordonnanceur, de nouvelles possibilités de partitionnement des machines et un meilleur support des serveurs les plus massifs ; Xen 4.1 monte en gamme.

Fruit de 11 mois de travaux (et de plus de 1900 modifications), l’hyperviseur Xen 4.1 fait aujourd’hui son entrée en mouture définitive.

Cette version sera capable de monter plus facilement en charge. Elle supporte ainsi les machines comprenant plus de 255 processeurs et se montre capable d’utiliser des pages mémoire de 2 Mo ou 1 Go (ce qui facilitera la manipulation de la mémoire des machines virtuelles, en conjonction avec le noyau Linux 2.6.38). Un ordonnanceur de nouvelle génération est présent : il proposera des temps de latence plus courts et supportera mieux les systèmes comprenant de nombreux processeurs. Dernier point, les unités de calcul du serveur sont séparées en différents ensembles, qui prendront en charge un jeu donné de machines virtuelles et pourront, au besoin, adopter des ordonnanceurs différents.

Autre nouveauté, Xen 4.1 introduit une nouvelle suite d’outils, XL, qui remplace l’interface en ligne de commande XM utilisée jusqu’alors. Il propose également une interface de programmation permettant d’accéder à la mémoire des machines virtuelles. Le but est ici d’offrir un point d’entrée pour des solutions de sécurité globales, situées en dehors des machines virtuelles. Enfin, les instructions AVX des derniers processeurs Intel (et des futures puces AMD) sont supportées.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur