Pour gérer vos consentements :

La mémoire 3D XPoint d’Intel bientôt dans les machines Apple ?

Au détour d’une présentation, PCWorld a appris que la mémoire 3D XPoint du couple Intel/Micron serait livrée sous la forme de modules NVMe. Elle pourra donc remplacer les systèmes de stockage flash classiques. Et ceci avec une vitesse 1000 fois plus rapide et une endurance 1000 fois supérieure, dixit Intel.

PCWorld en déduit que toutes les machines équipées de modules de stockage PCI Express pourront adopter la 3D XPoint. Par exemple les ordinateurs portables Apple. Ce en quoi nous nous inscrivons – partiellement – en faux.

Le premier problème est lié à la vitesse atteinte par les petits formats de SSD : le mSata comme le M.2 ne permettent au mieux que de frôler les 3,9 Go/s. Il faut opter pour une carte PCI Express 3.0 16x (15,8 Go/s) ou 32x (31,5 Go/s) pour espérer tirer la quintessence de ce format. Bref, la mémoire 3D XPoint pourra débarquer assez facilement sur un Mac Pro, mais peut-être pas sur des MacBooks. Pour les cartes mères, Intel évoque cependant la possibilité de proposer des modules 3D XPoint compacts qui prendraient la forme de barrettes de mémoire vive.

Uniquement pour les serveurs ?

Reste à déterminer si la firme est prête à tuer la poule aux œufs d’or des SSD pourvus de puces Flash NAND. Intel pourrait proposer en premier lieu sa 3D XPoint sous la forme de modules mémoire de faible capacité, chargés de servir d’accélérateur aux SSD. Affaire à suivre…

Côté serveur, l’offre devrait être plus claire. Les formats 2,5 pouces classiques (en SAS ou Sata Express) ne permettent pas de tirer le maximum de la mémoire 3D XPoint. Il est donc probable que ce type de composant se retrouve ici sous la forme de cartes PCI Express NVMe classiques. Un format bien accepté par l’industrie.

À lire aussi :
Intel veut écraser les SSD flash avec ses Optane 3D XPoint
Avec 3D XPoint, Intel et Micron révolutionnent le monde du stockage flash
SanDisk et Toshiba lancent des composants flash 3D de haute densité

Recent Posts

Bug Bounty : le Pentagone s’offre (encore) les services de hackers

Six ans après son premier bug bounty, le Département de la défense des Etats-Unis lance…

3 heures ago

Typosquatting de dépendances : gare à cette pratique résiduelle

Des chercheurs attirent l'attention sur une campagne de diffusion de code malveillant par l'intermédiaire de…

6 heures ago

Salaires IT : à qui profite le dégel des rémunérations ?

La part des cadres de la fonction informatique qui bénéficient d'une hausse de rémunération retrouve…

7 heures ago

Quels standards pour la cryptographie post-quantique ?

À l'issue d'une procédure de six ans, le NIST a sélectionné quatre algorithmes à standardiser…

7 heures ago

DMA, DSA : une régulation à la hauteur des « Big Tech » ?

Le Parlement européen a définitivement adopté le DMA et le DSA ce 5 juillet. Des…

12 heures ago

DevSecOps : Snyk plie mais ne rompt pas

Snyk rejoint la liste de licornes de la cybersécurité qui réduisent leurs effectifs pour affronter…

1 jour ago