La 3G des mobiles devient réalité au Japon

Régulations

NTT DoCoMo vient d’annoncer son millionième abonné mobile de troisième génération

La formidable percée de la 3G japonaise (norme WCDMA) devrait rassurer les opérateurs européens pour qui l’UMTS constitue un risque énorme. En effet, au pays du soleil levant, les débuts de la 3G, lancée il y a deux ans, ont été très difficiles et l’annonce de l’opérateur DoCoMo d’un 1 million d’abonnés 3G sonne comme une victoire.

L’objectif d’atteindre 1,5 million d’abonnés à fin mars 2004 semble donc aujourd’hui réalisable même si l’opérateur estimait au départ atteindre 6 millions d’abonnés à la même date. Le concurrent de DoCoMo n’est pas en reste puisque son service 3G, basé sur la norme CDMA 2000, aurait séduit 10 millions de clients. Si la 3G est une réalité en termes d’abonnés et de services, elle ne pèse encore pas bien lourd dans les résultats financiers des opérateurs japonais. Pour DoCoMo, la 3G devrait représenter cette année 2% de son chiffre d’affaires.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur