La 3G et la 4G de Free mobile bientôt dans le métro parisien

4GMobilitéOperateursRéseaux
metro ratp (crédit photo © Pavel Losevsky - Fotolia.com)

Sur les traces de ses concurrents, Free plonge à son tour dans les couloirs du métro parisien où il proposera prochainement la 3G et 4G à ses abonnés.

Il en manquait un. Une absence qui sera prochainement comblée. Free et la RATP viennent de signer un accord pour bénéficier de la 3G et la 4G dans le métro parisien, en plus de la 2G actuellement disponible. L’accord permettra à terme aux abonnés mobiles de Free de bénéficier du haut et très haut débit mobile au cours de leurs déplacements sur les 300 stations du réseau de transport sous-terrain ainsi que les 65 stations du RER A et la partie sud de la ligne B exploitée par la régie de transports parisiens à terme.

Les deux parties n’ont pas précisé le calendrier ni les zones prioritaires de l’ouverture du service de data mobile haut débit. Et encore moins les conditions commerciales. La RATP se donne pour ambition de couvrir l’ensemble de son réseau en infrastructure 3G (900, 1800 et 2100 MHz) et 4G (800 et 2600 MHz) pour 2016. Pas moins de 2500 antennes sont concernées au total (dont la moitié déjà compatibles 3G). Un déploiement qui a été confiée à la société Sogetrel en septembre 2013.

7 millions d’usagers quotidiens

Cette infrastructure mobile sur les quais du métro visera également à éviter les ruptures de communication dans les transports entre deux stations et offrir ainsi une continuité de service. Outre l’accès à la navigation Internet fluide, l’arrivée du très haut débit mobile permettra de développer une nouvelle gamme de services pour les partenaires, notamment annonceurs, de la RATP. Faute de réseau, la plupart des Flash Code qui truffent les affiches restent inopérants.

En signant avec la RATP, Free rejoint ainsi ses concurrents. SFR avait tiré le premier, en juillet 2012, pour apporter la 3G à ses abonnés dans les transports métropolitains parisiens. Suivi de Bouygues Telecom en novembre. Plus attentiste, Orange s’était décidé à plonger sous terre en décembre 2013 mais en y intégrant la 4G.

Une démarche aujourd’hui suivie par Free qui permettra à la RATP d’adresser l’Internet mobile à l’ensemble des clients des opérateurs mobiles. « Cet accord confirme la volonté de la RATP d’offrir une couverture complète de son réseau à ses 7 millions de voyageurs quotidiens, quel que soit leur opérateur mobile », confirme Emmanuel Pitron, Secrétaire général du Groupe RATP.


Lire également
Bertrand Lenoir (RATP/Telcité) : « Nous servons tous les opérateurs »
La RATP démocratise les services NFC pour les bus et les trams
Sogetrel recrute 200 collaborateurs pour le très haut débit

crédit photo © Pavel Losevsky – Fotolia.com

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur