La 4G partout en France au 1er avril

4GMobilitéRéseaux

La France compte désormais près de 13 000 sites 4G en service. Dont près de la moitié exploitée par Bouygues Telecom.

En un mois, le parc de sites 4G s’est étendu d’un peu plus de 5% en France. Il compte, au 1er avril 2014, quelques 14 293 supports d’antennes LTE/4G des opérateurs aujourd’hui exploitables pour 12 376 concrètement mis en services (+4%), selon l’ANFR (Agence nationale des fréquences).

Le 800 MHz moteur de la 4G

Comme pour les mois précédents depuis l’ouverture de son autorisation d’exploitation en juin 2013, la bande de fréquences du 800 MHz continue de tirer le déploiement de la 4G. Le nombre de supports activés des fréquences dites « en or » a progressé de plus de 9% à 3 961 et même de 14% si l’on prend en compte les près de 5 630 sites qui disposent d’une autorisation d’exploitation de l’Agence des fréquences.

Premier exploitant du 800 MHz (avec 2 360 sites en services), Orange réduit son écart sur Bouygues Telecom. Grâce au refarming des fréquences 2G sur le 1800 MHz ouvert en octobre 2013, ce dernier exploite le plus grand réseau 4G de France avec 6 056 sites en services (dont 5 568 sur le 1800 MHz, +0,6%). Orange compte aujourd’hui 5 424 sites 4G (+8,7%) pour 5 559 autorisés (+8%). Orange poursuit donc à marche forcée la construction de son réseau 4G qui couvrait environ 50% de la population fin 2013 contre 69% chez Bouygues Telecom (début mars).

Free suspendu au sort de SFR

En attendant de savoir s’il héritera d’une parti du réseau de Bouygues Telecom dans le cas où ce dernier rachèterait SFR (lire Rachat de SFR : avec l’appui de Free, Bouygues devient le favori), Free n’en continue pas moins le déploiement de ses antennes dans la seule fréquence 4G qu’il possède, celle du 2600 MHz. Le quatrième opérateur mobile dispose aujourd’hui de 1 211 sites en service (+8,6%) pour 1880 exploitables (+9,8%). Dans l’attente de son devenir, SFR tient la corde avec 1546 sites au total (+3,8%) pour une réserve de 2550 antennes “allumables” (+13%) dont une très large majorité (2257) en 800 MHz.

Par ailleurs, l’ANFR note que « au 1er avril, le déploiement des réseaux 4G est désormais engagé dans chaque département de métropole ». Il y a donc de la 4G partout en France désormais. Un quart des nouvelles autorisations se concentre dans les Alpes-Maritimes, les Bouches-du-Rhône, l’Hérault et les Yvelines.

crédit photo © Drima – shutterstock


Lire également
Data : les clients 4G consomment 10 fois plus que les usagers 3G


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur