La banque cantonale de Zurich adopte Reuters Trading

Cloud

La banque cantonale de Zurich adhère à la plate-forme Reuters trading for foreign exchange. Laquelle renforce sa position

A partir de ce mois de mars, les clients de la banque cantonale de Zurich pourront échanger 13 couples de devises, au comptant et à terme et gérer le processus ultérieur, à partir d’une seule application.

L’établissement financier vient en effet d’adhérer, le mois dernier, à la plate-forme Reuters trading for foreign exchange, RTFX, désormais soutenue par 25 banques. Commentaire: « Cette adhésion nous permet de proposer à nos clients un accès supplémentaire à nos services de devises et de renforcer la présence globale de Reuters afin de répondre à la demande de notre base clients dans les régions germanophones d’Europe ainsi qu’en Asie et au Moyen-Orient, avec des cours de devises intéressants» explique Daniel Corbaz, directeur en chef de FX à la banque cantonale de Zurich. Et l’établissement entend ainsi s’imposer sur les marchés des échanges internationaux des changes électroniques. 1900 milliards de dollars Pour Reuters, l’agence d’informations financières, ce nouveau contrat constitue un renforcement de sa position, dans un contexte de forte concurrence. En effet, d’après La Tribunedu 3 février, le marché des plates-formes de négociations électroniques sur le marché des changes semble se concentrer, avec « l’acquisition de HotspotFXi [une plate forme qui garantit l’anonymat ] par Knight Capital [un des principaux brokers sur le Nasdaq], et le projet de rachat du géant EBS [leader du marché], par le courtier interbancaire ICAP». Il est vrai qu’il y a de quoi attirer les convoitises des établissements financiers et des plates-formes de négociations : la BRI (Banque des Règlements Internationaux) évalue le secteur à 1900 milliards de dollars d’échanges quotidiens, rappelle le quotidien.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur