La billetterie des J.O de Pékin a été piratée

Sécurité

Le CIO (Comité International Olympique) a mis à jour une arnaque internationale sur Internet portant sur la vente de faux billets pour les JO

Six sites frauduleux ont déjà été identifiés par le CIO et le Comité olympique des Etats-Unis. Ces deux instances ont déposé plainte auprès de la Cour de justice de Californie.

Trop tard pour les personnes flouées par l’arnaque. Les autorités chinoises ont reconnu que le pot aux roses a été découvert trop tardivement : il n’est plus possible de convertir les faux billets en vrais billets. La plupart des victimes sont des parents ou proches des athlètes ou encore des fans principalement australiens et néo-zélandais, ainsi que des supporters américains, japonais, norvégiens, chinois et britanniques.

Les officiels recommandent la prudence.Des billets falsifiés peuvent encore circuler notamment sur des sites de vente en ligne tels que eBay.

La méthode employée par les pirates s’apparente à celle du phishing.

Malgré la plainte déposée par le CIO, un des sites incriminés, www.beijingticketing.com, fonctionnait parfaitement ce lundi 4 août. Ce site utilise le logo officiel des Jeux, fournit un numéro de téléphone à Londres et une adresse postale à Phoenix, aux Etats-Unis.

Faute de se trouver à Pekin, les victimes n’ont plus qu’à suivre les épreuves derrière leur petit écran – si elles n’en sont pas dégoutées!


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur