La blague du jour: Internet en Corée du Nord

Régulations

Une entreprise allemande annonce une “mise en ligne” du pays en février. Un bel effet d’annonce

Une des dernières dictatures staliniennes du monde se met à Internet. Et pas des moindres, puisqu’il s’agit de l’Etat le plus fermé, le plus paranoïaque: la Corée du Nord.

La dictature, qui cherche depuis quelques mois à détendre ses relations avec le reste du monde, ne va pas pour autant ouvrir toute grandes les portes du réseau. Observant de près l’exemple chinois, où l’Etat est dépassé par les opinions dissidentes exprimées sur le Web, la Corée du Nord entend proposer un accès hyper restreint et surveillé. Une entreprise allemande, chargée de la mise en place du réseau pour février prochain s’explique. “Nous partons du principe que le gouvernement nord-coréen sera très sélectif dans ces attributions d’accès à Internet”, a déclaré Jan Holtermann entrepreneur berlinois à l’AFP. L’accès à Internet sera donc destiné à une population triée sur le volet. Ils ne pourront la plupart du temps qu’envoyer du courrier électronique et ceux qui accèderont au Web ne pourront visiter que des sites sélectionnés à l’aide de filtres… Cette annonce ressemble fort à un coup médiatique dans un pays où téléphoner à l’étranger est impossible. Néanmoins, l’existence même d’un réseau dans le pays peut donner des idées et qui sait? ouvrir une brèche.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur