La Bourse de New York se réforme: la SEC approuve

Cloud

Réformer après le scandale, assurer l’indépendance de son conseil d’administration, continuer à assurer sa régulation interne, le NYSE se dote d’un plan de réforme

Après le scandale provoqué par la rémunération astronomique de son ancien p-dg Dick Grasso -140 millions de dollars! – qui avait entraîné sa démission, suivie par celle de plusieurs administrateurs, le New York Stock Exchange (NYSE) se réforme.

Mardi dernier, le plus important fonds de pension américain, Calpers, a engagé des poursuites contre le NYSE auprès d’une juridiction fédérale, pour échanges frauduleux, afin d’attirer l’attention de la SEC à la veille de sa décision. La SEC, la commission américaine des opérations de Bourse, a approuvé à l’unanimité le plan de réforme du NYSE proposé par son président pas intérim, John Reed. Une gouvernance allégée et indépendante Moins d’administrateurs, avec un conseil d’administration qui passe de 27 à 6/10 membres, séparation des fonctions de p-dg et de président du conseil -le point crucial et attendu de la réforme- et le conseil des commissions. Les 8 premiers administrateurs ? dont Madeleine Albright, ex. secrétaire d’Etat, Euan Baird, président à la retraite de Schlumberger, James McDonald, dirigeant de Rockefeller and Co, Robert Shapiro, ex président de Monsanto, ou Sir Dennis Weatherstone, ex-président de J.P. Morgan ? sont tous extérieurs au monde de la finance afin de garantir l’indépendance du conseil réformé. Le conseil d’administration, qui se réunira au minimum tous les 6 mois, est chargé de surveiller les performances du marché, d’approuver la stratégie et de gérer les membres de l’équipe dirigeante de la place boursière. Il sera secondé par quatre commissions : – la commission de conseil sectoriel, composé d’une vingtaine de membres de la communauté financière, pour conseiller sur les opérations de bourse, la structure du marché et ses performances; – la commission des ressources humaines et de compensation pour les rémunérations du personnel; – la commission audit chargé du contrôle et des activités financières; – la commission des nominations et de la gouvernance pour l’auto-évaluation du conseil et la proposition des candidats aux postes d’administrateurs. John Reed a déclaré: “Le NYSE mettra en oeuvre un niveau de transparence allant même au-delà de ce qu’on attend des entreprises cotées“.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur