La Bourse et les télécoms s’effondrent avec le Japon

Cloud

Les places boursières s’effondrent sous la pression géopolitique accrue: menaces d’attentats au Japon. Et tension sur les valeurs télécoms, avertissement de NTT DoCoMo

Les Etats-Unis ont lancé un avertissement à leurs ressortissants au Japon. L’ambassade américaine de Tokyo pourrait être la cible d’un attentat à la bombe. Cumulez la nouvelle avec l’assassinat du président tchétchène et le bourbier irakien, mais surtout avec la perspective d’un relèvement des taux, et vous obtenez une chute quasi vertigineuse des marchés américains.

Et lorsque Wall Street chute, la Bourse de Paris suit, tout comme ses homologues européennes. Le CAC40, dont aucune valeur n’a échapé à la baisse, chute de 2,73% à 3.553,35 points et efface ses gains de l’année. La Bourse de New York, toujours préoccupée par la perspective d’une hausse des taux directeurs de la Fed, a reculé sur l’accumulation de pression – hausse du prix du baril de pétrole et multiplication des menaces géopolitiques ? mais a su limiter ses pertes. Le Dow Jones perd 1,26%, à 9.990,02 points, en passe sous la barre psychologique des 10.000 points. Le Nasdaq des valeurs technologiques recule de 1,14% à 1.896,07 points. En l’absence de publications de statistiques économiques, l’attention s’est aussi portée sur le pétrole, dont le cours reste élevé malgré l’intervention de l’Arabie Saoudite auprès de l’Opep pour augmenter les cotas de production. Le dollar profite de la dérive des places boursières pour se redresser, à moins que ce ne soit l’euro qui cède sous la pression. La monnaie européenne se replie à 1,1857 dollar. Les télécoms sont en repli après l’avertissement de NTT DoCoMo, le premier opérateur japonais de téléphonie mobile qui poyrtant a publié des résultats trimestriels exceptionnels. France Telecom recule de 3,33% et Vivendi Universal de 3,18%. Les valeurs technologiques ne sont pas mieux loties. Alcatel perd 4,66%, Thomson 3,62% et STMicroelectronics 3,17%. Contraint par la pression du marché, Largardère recule de 4,36% alors que le groupe publie un chiffre d’affaires trimestriel en progression de 5,4% à 2,866 milliards d’euros. Alstom ne profite pas des propos du Premier ministre relevés par ‘La Tribune‘. Jean-Pierre Raffarin aurait en effet déclaré qu’Alstom “ne peut ni disparaître, ni être démantelé“, et a appelé à la responsabilité de la communauté financière. Ce qui n’a pas empêché le titre toujours aussi volatile de perdre 8,51%. L’équipementier des semi-conducteurs Applied Materiels profite des commentaires de JP Morgan, qui relève sa recommandation, pour avancer à contre courant et progresser de 2,25%. On notera que le marché américain a vibré à l’annonce d’une nouvelle fusion dans le secteur bancaire, témoignant de la recomposition du secteur. La banque régionale SunTrust a conclu le rachat de National Commerce Financial, pour 7 milliards de dollars en cash et titres. Le nouvel ensemble accèdera, après validation par ses actionnaires, au top 10 des banques américaines.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur