La Bourse et Vivendi Universal se redressent

Cloud

Rebond technique à la Bourse de Paris: elle se redresse ainsi que Wall Street mais reste prudente par crainte des attentats terroristes qui pourraient menacer Paris

La crainte des attentats terroristes reste latente alors que la Bourse de redresse. Par des communiqués, dont l’origine reste cependant encore douteuse, des groupuscules qui s’associent à la mouvance Al Qaïda menacent nommément Paris et Londres, identifiées comme cibles potentielles de nouvelles attaques.

Malgré cela, la Bourse de Paris profite de la bonne tenue du marché américain pour se redresser et rattraper le retard accumulé depuis le début de la semaine. Le CAC40 termine en nette hausse, avec une progression de 1,90% à 3.656,04 points. La Bourse de New York – qui profite du maintient de la position de la Fed, le discours d’Alan Greespan qui affirme sa prudence en période électorale, ce qui accorderait un sursit politique de quelques mois au marché – poursuit et accélère son rebond. Le Dow Jones gagne 1,14% à 10.300,30 points, et le Nasdaq 1,73% à 1.976,76 points. L’euro s’est stabilisé a dessus des 1,22 dollar, à 1,2229 dollar à la clôture. En l’absence de catalyseur, la monnaie unique évolue dans une fourchette étroite. Les cambistes attendent la décision de la Banque centrale européenne, mais il est plus que probable q’elle ne modifiera pas ses taux directeurs, alors que le marché et les gouvernements de la zone euro appellent à leur réduction. L’indice des prix à la consommation aux Etats-Unis est ressorti en hausse de 0,3% en février, tandis que la zone euro fait état d’une décrue inattendue de la production industrielle, à -0,4% en janvier. Les valeurs technologiques ont profité du rebond. EADS profite de la chute de l’euro, et progresse de 5,23%. Alcatel gagne 4,55%, Thomson 4,37% et Cap Gemini 4,3%. Vivendi Universal se redresse : perte nette réduite à 1,1 milliard d’euros, résultat d’exploitation en progression de 61% à 3,31 milliards d’euros et cash-flow en hausse de 64% à 4,4 milliards d’euros. VU table sur une forte progression de ses résultats en 2004, et le titre gagne 2,33%. STMicroelectronics progresse de 3,67% après l’accord de principe sur leurs participations au capital du fabricant européen de semi-conducteurs engagé entre Areva, Finmeccanica et France Telecom.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur