La Bourse relance la guerre Sanofi/Novartis

Cloud

Les bons résultats des entreprises outre Atlantique ont compensé la déception de la Fed et des données macroéconomiques. Mais la Bourse reste fragile avec la perspective hypothétique du relèvement des taux d’intérêts américains

Le marché a puisé dans les performances des entreprises américaines, nettement supérieures aux attentes, pour dépasser la crainte du relèvement des taux de la Fed après la publication du Livre Beige

(lire notre article Bourse de mercredi). Pourtant, la hausse inattendue des prix de vente au détail aux Etats-Unis reste à confirmer avant que l’on ne puisse évoquer une pression inflationniste. Certains analystes restent sereins et comme Goldman Sachs n’envisagent pas de hausse des taux avant 2005. Longtemps hésitante, la Bourse de Paris, tout comme les places européennes, s’est reprise en fin de séance. Le CAC40 gagne 1,13% à 3.785,55 points. Même la Bourse de New York termine en hausse, car l’économie américaine ne cesse d’envoyer des messages confirmant la reprise. La production y a progressé de 0,5% en mars, contre 0,3% attendus, et les inscriptions hebdomadaires au chômage ont baissé de 9.000. Dans ces conditions, le Dow Jones s’octroit une progression de 1,40% à 10.461,20 points, et le Nasdaq 1,87% à 2.032,91 points, repassant sur la barre des 2000 points. Les Bourses européennes trouvent aussi un soutien dans la fermeté du dollar par rapport à l’euro, bien que ce dernier clôture en hausse à Wall Street sur la déception relative de la baisse du chiffre des inscriptions hebdomadaires au chômage. Une hausse symbolique à 1,1898 dollar pour 1 euro. Sanofy-Synthélabo a tenu la vedette ce jeudi 22 avril. Le chiffre d’affaires du groupe au premier trimestre est ressorti légèrement supérieur aux attentes, rassurant pour l’OPA hostile contre Aventis, malgré que le suisse Novartis ait annoncé qu’il entrait en négociation avec le groupe franco-allemand pour un rapprochement. Le titre Sanofy gagne 2,95%, tandis qu’Aventis enregistre la plus forte hausse à 4,86%. Le géant des enchères en ligne eBay bondit de 10,44% sur ses résultats trimestriels en forte hausse et supérieurs aux attentes ? en un an, le chiffre d’affaires passe de 476 à 756 millions de dollars et les bénéfices de 104 à 200 millions – ainsi que sur le relèvement de ses prévisions pour 2004.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur