La Bourse se redresse et limite ses pertes

Cloud

Infogrames réduit sa perte, Vivendi Universal profite de l’intérêt de Vodafone pour SFR, mais le dollar a continué de peser sur le climat boursier

Séance de ce 19 novembre – L’annonce de nouveaux quotas aux importations de textiles chinois par le Département américain du Commerce, qui confirme l’élan protectionniste adopté par l’administration Bush, a permis à l’euro de toucher un niveau record de 1,1978 dollar.

La Bourse de Paris profite du rebond de Wall Street, mais termine la séance de mercredi sur un léger repli. Le CAC40 recule de 0,28% à 3.343,38 points. Wall Street met fin à quatre séances consécutives à la baisse et repasse en ordre en territoire positif, le Dow Jones clôture en hausse de 0,69% à 9.690,46 points et le Nasdaq de 0,95% à 1.899,65 points. La progression de 2,9% en octobre des mises en chantier de logements aux Etats-Unis a rassuré le marché. Quel sera l’accueil que réserveront les places boursières américaine au nouveau scandale qui les secoue ? 47 courtiers du marché des changes de New York ont été arrêtés dans le cadre d’une enquête appelée ‘opération fausse monnaie’ pour “une variété de conduites criminelles présumées sur les marchés des changes“. Le marché n’a pas encore réagi. Dans un climat peu propice aux valeurs dollars, certains groupes réussissent à limiter la casse. Thomson recule de 1,38% et EADS de 0,64%. Du côté des SSII, Transiciel continue de profiter de l’effet “rachat” de Cap Gemini pour progresser de 0,61%, mais cette dernière subit l’abaissement de la note de Standard & Poor’s. L’éditeur de jeux vidéo Infrogrames enregistre la plus forte hausse à Paris: +5,15%. Le groupe se redresse et réduit sa perte à 9,8 millions de dollars pour son premier trimestre fiscal, contre 44,8 millions un an plus tôt, une très nette amélioration malgré la chute de son chiffre d’affaires, qui est passé de 417,6 à 314,9 millions d’euros. Le groupe britannique EMI aurait fait une offre ferme sur le pôle musique de Time Warner, prémisse à la concentration du secteur de l’édition musicale. La nouvelle profite à Vivendi Universal, ainsi que l’intérêt confirmé de Vodafone pour SFR. Le titre a gagné 1,14%.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur