La Bourse trébuche sur l’inflation US

Cloud

Après une semaine très positive, à l’opposé de la tendance américaine et marquée par l’accumulation de rumeurs, la Bourse de Paris est finalement rentrée dans le rang et termine la semaine sur une note négative

La

Bourse de Paris est retournée en territoire négatif, affectée par l’inflation aux Etats-Unis supérieure aux attentes. Le CAC40 termine la semaine sur un repli de 0,69% à 3.733,28 points, mais affiche un gain hebdomadaire conséquent, de 2,30%. La semaine a été dominée par la multiplication des rumeurs d’OPA, qui ont permis à la Bourse de Paris de se maintenir en territoire positif jusqu’à vendredi, avant de clôturer la semaine en négatif à la suite de Wall Street. La Bourse américaine est toujours à la traîne, alourdie par les expirations d’options. Le Dow Jones a reculé de 0,43% à 10.619,03 points, et le Nasdaq de 0,39% à 2.037,93 points. Le discours du président de la Fed sur l’emploi, Alan Greenspan croit en une amélioration prochain du chômage, n’a pas rassuré les investisseurs, plutôt enclins au retour à la paranoïa après que la presse japonaise ait rapporté une recrudescence des interventions policières dans la crainte d’un attentat. Le dollar profite du climat boursier pour accentuer sa hausse face à l’euro et au yen, bien que sa cotation reste très volatile. Le marché semble vouloir marquer une pause après le pic historique des 1,29 dollar pour un euro enregistré mercredi, ce qui pourrait stabiliser la monnaie unique aux environs de 1,25 dollar. Alstom recule sur les prises de bénéfices, alors que le début de la semaine a été particulièrement favorable au titre après l’annonce de plusieurs contrats et surtout sur des rumeurs qui vont d’un contrat de TGV pour la Chine au rapprochement avec Siemens. Malgré ses performances trimestrielles, et en particulier son bénéfice en hausse de 30%, Hewlett-Packard a dû céder 3,31% vendredi. Toujours aussi ingrats, les investisseurs ont sanctionné le titre sur les résultats de la branche services, jugés décevants. Cisco Systems a annoncé la finalisation du rachat de Andiamo Systems, pour 750 millions de dollars. Dans la foulée, le titre recule de 2,91%.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur