La bureautique en ligne, alternative à Microsoft Office?

BureautiqueCloud

Si Microsoft Office maintient sa position dominante sur le marché, les offres alternatives, notamment en ligne, sont de plus en plus considérées par les entreprises.

L’un des principaux piliers (notamment financier) de Microsoft serait-il en train de s’effriter? Son offre Office apparaît comme de moins en moins incontournable. Dans sa nouvelle étude, « Market Update: Office Productivity Alternatives  », le cabinet d’études Forrester Research note que plus d’un quart des entreprises interrogée regardent, voire expérimentent, les alternatives bureautiques basées sur les offres en ligne.

Sauf que les Google Documents, applications Zoho et autres ThinkFree Office sont essentiellement exploitées comme… leviers de négociation avec Microsoft pour obtenir des tarifs plus intéressants lors des mises à jour des licences. Ce à quoi Microsoft pourra mettre en avant ses propres solutions en ligne : Office Web Apps ou Office 365 (qui ajoute les outils de partage et communication aux applications purement bureautique).

Récemment livrée en bêta publique, Office 365 est d’ailleurs attendue par plus de 100.000 entreprises. Un chiffre, certes modeste au regard des millions de clients utilisateurs des outils de Redmond, qui montre bien l’attente des entreprises vis-à-vis des offres de type SaaS (Software as a service). Ce qui constitue le point sensible de la stratégie de Microsoft qui, selon Forrester, ouvre la porte de l’innovation et, donc, de la concurrence, notamment tarifaire. Microsoft aura en effet du mal à lutter contre les offres gratuites.

Les parts de présence des solutions bureautique en entreprise selon Forrester Research
Microsoft Office domine presque sans partage le marché de l'offre bureautique en entreprise

Mais la suite Office a encore de beaux jours devant elle. Les versions 2003, 2007 et 2010 constitue la quasie totalité des solutions bureautique installées dans les entreprises avec 74 %, 72 % et 52 % de présence respectivement (plusieurs version de l’application pouvant être exploitées au sein de la même entité). Oracle Office (StarOffice) tente l’aventure à hauteur de 8 %, le double de IBM Lotus Symphony tandis que Corel WordPerfect se maintient à hauteur de 5 % sur le marché. Beaucoup mieux que les 1 % d’OpenOffice.org supporté par Novell. Côté offres en ligne, Google Docs s’installe à hauteur de 8 % (autant que Oracle OpenOffice) tandis que les solutions Zoho touchent à peine 1 % des entreprises.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur