La Caisse d’Epargne met son coffre en ligne

Régulations

Après Monabanq, la Caisse d’Epargne lance son coffre fort électronique sur
internet. Pour l’instant, il est réservé à ses clients

La banque Caisse d’Epargne lance officiellement son « webcoffre », un coffre fort électronique accessible en ligne, cet automne. Dans un premier temps, l’outil sera proposé aux clients de la banque uniquement. Ces derniers seraient très demandeurs de cette solution, d’après l’établissement, qui a réalisé une étude auprès de 8.000 d’entre eux, en juin dernier.

L’outil permet de stocker tout type de documents numérisés, tels des bulletins de salaires, des déclarations fiscales et sociales ou encore des diplômes. Et tous ces éléments peuvent être ordonnés par leur utilisateur, sur la même logique que celle d’un disque dur.

L’espace de stockage proposé va de 1 à 10 Go, suivant trois formules. Outre le stockage, la banque propose un service d’horodatage et de certification des documents. Techniquement, l’établissement a choisi la solution standard de Atos, standard Worldline Coffre-fort. Mais le prestataire a intégré des fonctionnalités spécifiques pour la banque, tel l’accès restreint aux documents pendant une période de 3 mois après fin de l’abonnement souscrit par le client. Horodaté et certifié Pour garantir la certification des documents, l’application joint « aux documents téléchargés un certificat d’intégrité et d’horodatage informant les destinataires auxquels le certificat est présenté de la date de dépôt au Webcoffre des documents en question, ainsi que l’intégrité de ces derniers, une fois déposés. L’empreinte d’intégrité est un hash de 160 bits du contenu du Document concerné. L’algorithme retenu est SHA-1, c’est-à-dire un algorithme robuste et reconnu par les experts en Sécurité. Le système de certification utilisé permet, en l’état actuel de la technique, de démontrer que le document produit est le même que celui qui a été déposé dans un Webcoffe à une date donnée. L’empreinte d’horodatage est scellée avec d’autres données sur des supports inaltérables de type WORM, et indique la date et l’heure de dépôt du document déposé » indique un porte parole de l’établissement. Si l’abonnement au coffre fort est payant, pour un montant qui peut aller de 0,8 à 2,5 euros par mois, le service de certification est gratuit jusqu’à la fin de l’année seulement. En revanche, les clients pourront toujours conserver leur coffre fort électronique même s’ils quittent la banque.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur