La censure de Wikipedia est levée en Grande-Bretagne

Sécurité

L’affaire n’aura duré que quelques jours mais aura fait grand bruit. Après le filtrage d’une pochette d’album des Scorpions jugée pornographique

L’Internet Watch Foundation (IWF) s’est finalement replié et a revu sa décision de continuer de filtrer une partie du Web britannique. Petit rappel, les FAI de la “perfide Albion” avaient bloqué une page de Wikipedia traitant de l’album du groupe allemand les Scorpions, baptisé “Virgin Killer” et de sa pochette jugée pédopornographique.

L’IWF a donc décidé de faire marche arrière. Elle rejoint la position de la fondation Wikimedia, dont fait partie Wikipedia, qui avait déploré que ce bannissement ne concernait pas seulement l’image mais le texte entier, ce dernier n’étant aucunement sujet à controverse.

Dans un communiqué l’IWF a expliqué qu'”au vu de l’ancienneté de l’image et de sa large accessibilité, la décision a été prise de retirer la page Internet de notre liste” au soulagement de Wikipedia.

Ce filtrage pur et simple s’était alors appuyé sur une liste noire établie par l’IWF qui empêche d’éditer le contenu de l’encyclopédie de manière anonyme. Les adresses IP utilisées par des milliers d’internautes sont alors identifiées comme celles d’utilisateurs abusifs qui ne sont donc plus autorisés à accéder ou modifier les pages de l’encyclopédie.

Les administrateurs de Wikipedia (comme bon nombre d’utilisateurs anglais) se sont alors étonnés de la mesure. Ils expliquent que la décision prise par l’IWF est plutôt tardive (l’album étant dans le commerce depuis sa sortie en 1976) et que seuls les britanniques sont touchés par la mesure. Par ailleurs, la discographie du groupe de hard-rock est accessible par mille et un autres moyens sur la Toile…

L’histoire s’arrête donc là pour l’instant. Il n’est néanmoins pas certain du tout que ces deux là se disent encore des “Still Loving you”.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur