La CGT reste le premier syndicat à France Télécom

Régulations

Mais la centrale accuse un recul après les élections professionnelles

Les élections professionnelles, qui ont eu lieu ce jeudi, sont le moyen de connaître le poids des syndicats dans les grandes entreprises françaises. Chez France Télécom, on ne change pas une équipe qui gagne (?).

Malgré un recul de deux points par rapport à 2007, la CGT (Confédération générale du Travail) du secteur des télécoms reste la première force syndicale chez l’opérateur avec 25,9% des suffrages.

Le très activiste SUD perd également deux points depuis la dernière élection et rassemble aujourd’hui 22,2% des voix. La CFDT progresse d’1,4 point et talonne SUD avec 21,9% des voix. FO arrive 4e avec 12,2% des suffrages.

L’alliance CFE-CGC (cadres) et l’Unsa (syndicats autonomes), avec 9,79%, rate de peu le seuil de 10%, fixé par les nouvelles règles de la représentativité syndicale pour pouvoir participer aux négociations à partir de 2013.

La CFTC est la grande perdante de ce scrutin avec seulement 6,7% des voix.

73,4% des 108.000 salariés du groupe ont participé à cette élection, contre 74,1% en 2007.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur