La Chine accentue sa guerre contre le ‘x’ sur le Net: réaliste?

Régulations

L’Empire du Milieu pourra-t-il gagner son combat contre la pornographie sur la Toile? Il lui sera difficile d’éradiquer complètement le phénomène, car les sites Web concernés sont souvent basés en dehors de ses frontières

Ce n’est pas la première fois que la Chine brandit l’arme de la censure envers des sites Web qu’elle estime comme gênants et polémiques. L’on se souvient qu’en novembre

Reporters sans frontières a tiré la sonnette d’alarme (lire notre article), ce qui n’a pas empêché le gouvernement chinois de censurer des sites Taiwanais. L’autorité de régulation chinoise pointe également du doigt les sites qui publient des informations qui “mettent en danger” la sécurité nationale. Une méthode radicale et efficace de censure qui ne fait pas le jeu de la liberté d’expression. D’après Silicon.com, Zhao Shiqiang, ancien patron du ministère public et maintenant en charge de la sécurité de la Toile, a déclaré lors d’une conférence de presse qui s’est tenue la semaine dernière : “les sites chinois qui propagent la pornographie sur le net sont dorénavant sous contrôle”. Une affirmation qui n’est que partiellement vraie, puisque les sites pornographiques hébergés à l’étranger ne peuvent en aucun cas être interdits. Néanmoins, la police chinoise a placé en détention 221 personnes et a fermé prés de 600 sites pornographiques conçus par des particuliers depuis le mois de novembre, une impressionnante razzia qui semble satisfaire Zhao Shiqiang. “À cause de l’aspect particulier du web, il y a encore des endroits ou la pornographie existe” a t-il ajouté. “Des données sensibles qui proviennent de l’étranger peuvent toujours être accessibles depuis la Chine et une minorité d’internautes chinois essaye de poursuivre cette activité, qui est désormais considérée comme illégale.” La chine a déjà pris des mesures de censure très rudes contre les contenus violents, les sites de jeux en ligne, les spammeurs et les joueurs. Selon les chiffres du gouvernement chinois, près de 60 millions de spam sont envoyés tous les jours à travers le pays. Les règles en matière d’information sur le net sont de plus en plus restrictives dans le pays. Dorénavant, tous les messages qui regroupent des informations sur des manifestations ou qui critiquent ouvertement le gouvernement sont interdits.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur