Pour gérer vos consentements :
Categories: 4GRéseaux

La Chine au cœur de la stratégie mondiale d’Alcatel-Lucent

« La Chine a connu une croissance exponentielle en 4G et cette croissance est fascinante », s’est exclamé Michel Combes à l’agence chinoise Xinhua en fin de semaine dernière. Pour le directeur général d’Alcatel-Lucent, le marché chinois « est au cœur de sa stratégie mondiale ». Pas moins. Une stratégie qui se focalise sur les activités IP et mobiles très haut débits depuis la présentation du plan Shift en juin 2013.

« Les Etats-Unis sont parti plus tôt sur la 4G mais la Chine déploie vite. Avec l’expansion de la 4G, je pense que la Chine deviendra le plus gros marché 4G du monde », a-t-il poursuivi. Un marché à ne pas manquer, donc.

La période explosive de la 4G

Les conditions sont en tout cas réunies par le gouvernement de Pékin pour accélérer le développement de l’industrie des télécommunications à travers une libéralisation du secteur (des opérateurs) et des investissements massifs. Lesquels devraient atteindre les 100 milliards de yuan (12 milliards d’euros environ) en 2014 selon les prévisions du ministère des TIC chinois.

Et la croissance en mobilité, soutenue par une forte demande, devrait se prolonger à un rythme soutenu au cours des prochaines années. Une « période explosive » qui va durer entre 5 et 10 ans, estime Michel Combes. Le marché chinois a déjà représenté 10% du chiffre d’affaires d’Alcatel-Lucent entre 2012 et 2013.

Une part qui devrait s’accentuer alors que l’équipementier a récemment signé de nouveaux contrats majeurs avec China Telecom et China Mobile, deux des trois principaux opérateurs du pays (Lire Alcatel-Lucent gagne du terrain en Chine). Et un contrat 4G se profile avec le troisième, China Unicom. A ce titre, Alcatel-Lucent revendique la place de troisième équipementier télécoms du pays derrière les ténors nationaux Huawei et ZTE.

Développer localement pour l’international

Une position qui pousse l’entreprise à développer localement de plus en plus de produits à vocation internationale. « Aujourd’hui, le marché chinois des télécoms est extrêmement avancé et évolue rapidement, particulièrement sur la transition LTE. Maintenant, nous développons des connaissances et produits en Chine dont nous profitons à l’extérieur de la Chine, a indiqué le dirigeant. il s’agit d’un partenariat équilibré de co-inovation. »

Aux yeux de Michel Combes, l’avenir immédiat d’Alcatel-Lucent passera indiscutablement par le marché asiatique, peut-être aux dépens de l’Europe. « Alors que les technologies mobiles sont nées en Europe il y a 20 ans, seulement 6% des consommateurs 4G sont en Europe aujourd’hui. Le reste se partage entre les Etats-Unis et l’Asie. » Tout est dit ?

crédit photo © chungking – shutterstock


Lire également
Alcatel-Lucent n’a plus peur de Huawei et ZTE

Recent Posts

Après la NAND, Intel dit stop à la gamme Optane

Après avoir vendu son activité NAND, Intel tire un trait sur la technologie 3D XPoint,…

2 semaines ago

Google Analytics : la Cnil a posé les règles du jeu

Près de six mois ont passé depuis de que la Cnil a déclaré l'usage de…

2 semaines ago

Truffle 100 France : le top 20 des éditeurs de logiciels

Truffle 100 France : qui sont les 21 entreprises qui ont dépassé, en 2021, les…

2 semaines ago

Cloud : AWS brocarde les politiques de licences Microsoft

Un dirigeant d'Amazon Web Services dénonce des "changements cosmétiques" apportés par Microsoft à ses politiques…

3 semaines ago

Sécurité du code au cloud : Snyk Cloud, un joker pour développeurs

Snyk officialise le lancement de sa solution de sécurité cloud pour développeurs, Snyk Cloud, fruit…

3 semaines ago

Cegid accroche Grupo Primavera à son tableau d’acquisitions

Cegid va absorber Grupo Primavera, plate-forme de logiciels de gestion d'entreprise née dans la péninsule…

3 semaines ago