La Chine est le deuxième pays le plus spammé au monde

Régulations

Pas moins de 150 milliards de mails non sollicités ont été reçus dans le pays en 2003

Malgré la répression féroce qui s’abat sur les internautes chinois subversifs, la Chine est le deuxième pays du monde en nombre d’utilisateurs du Net derrière les Etats-Unis.

Conséquence mécanique et logique, l’Empire du milieu est aussi le deuxième pays du monde le plus spammé. En 2003, 150 milliards de ces mails non sollicités ont inondé les messageries du pays, soit un tiers du volume total des e-mails reçus. Outre l’engorgement des serveurs, le spamming pose un problème politique aux autorités chinoises. En effet, de nombreux spams ont un caractère sexuel, un domaine subversif pour l’Etat. Mais si le gouvernement peut bloquer l’accès à des sites jugés anti-chinois, fermer les weblogs (journaux personnels en ligne) et enfermer certains internautes, il ne peut rien contre les spams. Comme tous les pays du monde d’ailleurs… Des solutions techniques sont à l’étude: néanmoins elles font craindre un nouveau renforcement de la surveillance des réseaux. Le grand écart chinois entre ouverture aux nouvelles technologies et répression s’élargit encore un peu plus.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur