La Chine interdit la VoIP

Régulations

Prétexte officiel: protéger les géants locaux de la téléphonie fixe

Nouvelle mesure de censure en Chine contre les internautes. Le gouvernement a décidé d’interdire, pendant au moins deux ans, la téléphonie sur Internet (VoIP).

L’information a été révélée par Wang Leilei, directeur général de Tom Online, qui a créé une joint-venture avec Skype, cité par le Financial Times. Selon lui, la Chine “n’accorderait pas de licences Voice over Internet Protocol (VoIP) avant 2008”. L’objectif officiel de cette mesure radicale est de protéger les grands groupes publics de téléphonie fixe du pays, menacés par les logiciels type Skype. Pourquoi pas. Mais connaissant l’approche gouvernementale des nouvelles technologies de l’information, on peut en douter. L’Etat cherche par tous les moyens à contrôler et à surveiller ce qui se dit et ce qui se fait sur Internet. Et la VoIP, Skype en particulier, constitue une porte bien trop ouverte pour le régime de Pékin. La surveillance des communications étant une tradition pour le gouvernement, l’on comprend que la crainte paranoïaque des autorités soit à son summum. On se souviendra qu’en 2005, le grand opérateur chinois China Telecom avait déjà décidé d’interdire Skype aux usagers de la province de Shenzhen (sud du pays). Il reprochait à Skype de proposer des tarifs beaucoup trop avantageux par rapport à ceux normalement pratiqués dans le pays.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur