La Chine s’engage dans la lutte anti-spam

Sécurité

Second plus gros producteur de spam après les Etats-Unis, la Chine a signé un engagement international pour lutter contre ce fléau

La Chine vient d’adhérer au

London Action Plan pour la Spam Enforcement Collaboration, un groupement international qui réuni de nombreux pays dans la lutte contre le spam. Ce groupement est en particulier à l’origine de la journée anti-spam de février dernier, qui en analysant 300.000 e-mails spammés a permis de déclencher plus de 300 investigations judiciaires dans divers pays. Plus récemment, le London Action Plan a lancé un projet ambitieux d’information des internautes sur le ‘spam zombies‘ afin d’organiser la prévention et de sensibiliser les internautes au risque de détournement des PC en serveurs de spam. “Nous sommes enthousiasmés par l’engagement de la Chine contre le spam, en particulier parce que la Chine est probablement la seconde plus grande source de spam dans le monde“, a déclaré un représentent britannique du London Action Plan. “Durant notre présidence de l’Union Européenne et après, nous continuerons à intensifier nos actions avec la Chine et nos autres partenaires pour s’attaquer au spam et aux virus, et au-delà de continuer à contribuer au développement et à la sécurisation de la société globale de l’information“.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur