La Chine veut identifier les utilisateurs de téléphones mobiles

Régulations

Le gouvernement chinois va exiger des utilisateurs de téléphones mobiles de s’enregistrer sous leur vrai nom

La fraude et le spam sur la téléphonie mobile ne cessent de grossir en Chine et ont amené le gouvernement chinois à réagir. 200 millions d’abonnés à des services prépayés vont désormais devoir s’identifier.

En cause, la pratique des services téléphoniques prépayés, qui permettent à un chinois de s’abonner anonymement en se contentant de se présenter dans la boutique d’un opérateur muni simplement d’un téléphone et de ‘cash’ (espèces). Cette facilité sourit aux utilisateurs (200 millions sur les 388 millions d’abonnés chinois) et a permis d’alimenter les dérives du spam et des fraudes sur les messageries textes en facilitant l’accès aux produits et comptes. Sur les onze premiers mois de l’année, les opérateurs mobiles chinois ont enregistré 274 milliards de messages textes, 26% de plus qu’en 2004. Dans le même temps, les autorités chinoises ont fermé 10.000 comptes pour avoir expédié des messages frauduleux, harcèlement et textes érotiques. Le pourcentage de messages politiques illicites n’est pas indiqué ! Les chinois devront désormais s’abonner sous leur vrai nom. Les opérateurs télécoms dénoncent cette pression administrative qui va multiplier leur travail administratif et leur consommation de papier. Mais aussi l’entorse à la confidentialité individuelle, un comble pour un pays où la liberté individuelle reste une utopie.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur