Pour gérer vos consentements :

La Chine voit rouge sur la migration forcée de Windows 10

La politique de migration vers Windows 10 de Microsoft ne fait pas que des mécontents en Europe ou aux Etats-Unis. La Chine devient un foyer important de contestation sur les méthodes cavalières de la firme américaine pour faire adopter son dernier OS.

L’agence de presse chinoise Xinhua rapporte que plus de 1,2 million de plaintes ont été postées sur le réseau social le plus populaire en Chine, Weibo. Ils contestent la politique de migration forcée de l’éditeur en considèrant que Microsoft ne leur a pas laissé le choix dans l’évolution de leur système d’exploitation. Déjà les juristes et avocats chinois aiguisent leurs arguments, Microsoft aurait violé le droit des utilisateurs à la transparence, à l’information et au choix, des soutiens pour décider des bénéfices des mises à jour non souhaitées. Si la grogne monte et qu’une action en justice est possible, l’agence de presse constate qu’aujourd’hui le pas judiciaire n’a pas été franchi.

Le gouvernement a des moyens de pression

Pour autant, cette politique de migration forcée pourrait aussi avoir des conséquences plus importantes pour la firme de Redmond en matière commerciale. En effet, en 2014, Microsoft mettait fin au support de Windows XP. La Chine avait alors demandé une dérogation, disposant d’un très important parc sous cet OS. Le gouvernement avait notamment demandé l’extension du support pour les ordinateurs dont les licences avaient été achetées 1 an avant la fin du support. Microsoft a refusé et la Chine s’est vengée : interdiction de Windows 8 sur les PC gouvernementaux, développement d’un OS national, mais également enquêtes antitrust, perquisitions dans les locaux, etc.

Comme en Europe ou aux Etats-Unis, Microsoft va certainement ménager les susceptibilités en adaptant sa stratégie de migration. La Chine est un marché particulier où une grande majorité des PC fonctionne avec des versions de Windows piratés. La migration vers Windows 10 pourrait être une réponse pour faire baisser ce taux d’OS piraté et dans le même temps gonfler les statistiques de Microsoft sur les terminaux ayant basculés sur Windows 10. Ils sont actuellement 300 millions et l’éditeur souhaite atteindre le milliard rapidement.

A lire aussi :

Chine : Microsoft confectionne un Windows 10 très GovtOS

Microsoft s’associe avec Baidu pour dynamiser Windows 10 en Chine

Crédit Photo : Karen-Roach-Shutterstock

Recent Posts

Noyau Linux : Rust fusionné demain (ou presque)

Le support Rust for Linux pourrait être prêt pour la version 5.20 du noyau Linux,…

2 jours ago

Cloud et sécurité : les référentiels-clés selon le Clusif

Le Clusif a listé 23 référentiels pour traiter le sujet de la sécurité dans le…

2 jours ago

Tech : une équité salariale contrariée

Malgré des avancées, la diversification des embauches et l'équité salariale progressent lentement dans les technologies…

3 jours ago

Assurance cyber : le marché français en 9 chiffres

Primes, capacités, franchises, indemnisations... Coup de projecteur sur quelques aspects du marché français de l'assurance…

3 jours ago

CodeWhisperer : AWS a aussi son « IA qui code »

Dans la lignée du passage de GitHub Copilot en phase commerciale, CodeWhisperer, son concurrent made…

3 jours ago

Zscaler met plus d’intelligence dans la sécurité Zero Trust

Zscaler renforce les capacités d'intelligence artificielle de sa plateforme de sécurité Zero Trust Exchange, de…

3 jours ago