La CIA espionne aussi les transactions bancaires

Régulations

Après les conversations téléphoniques et les e-mails, le gouvernement américain a reconnu surveiller les transactions bancaires internationales

Le

New York Times accuse la CIA d’espionner les transactions bancaires internationales depuis 5 ans. En réaction à ces révélations, le secrétaire américain au Trésor John Snow a reconnu l’existence de ce programme, mais a cherché à minimiser la dérive. Certes, le programme a été instauré à la suite des attentats du 11 septembre, mais la surveillance serait limitée aux seules personnes que la CIA soupçonnerait d’entretenir des liens avec le terrorisme. La CIA s’appuierait sur la société belge Swift, organisme bancaire via lequel transitent une majorité de transactions bancaires internationales. Comme pour les programmes de surveillance des communications téléphoniques et des e-mails, la CIA aurait agit sur invitation du président Bush et à l’insu de tout contrôle ou d’une enveloppe légale. Ces ‘affaires’, qui ne semblent pas perturber outre mesure le pouvoir en place aux Etats-Unis, viennent démontrer que les intérêts des ‘maîtres du monde‘ sont au dessus des lois, et qu’ils ne s’embarrassent pas de la géographie politique pour nous espionner. Après les téléphones, l’Internet et les banques, quel sera le prochain sur la liste ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur