La Cnil norvégienne commet une boulette

Régulations

Dans une de ses newsletters consacrée à la sécurité informatique, Datatilsynet a diffusé le… virus FunLove. Bravo!

Les responsables de cette agence officielle, l’équivalent de notre Cnil, ne savent plus où se mettre. La dernière édition de leur newsletter, qui alerte par mail les chefs d’entreprise sur le risque des virus, contenait elle même un virus! Et pas le moindre: le très célèbre FunLove. Un comble pour des spécialistes de la sécurité informatique…

Datatisynet a du se confondre en excuses auprès de ses 1.700 abonnés. “Nous sommes très embarrassés d’avoir transmis par erreur un virus à des gens qui se sont volontairement inscrits à une lettre portant justement sur la sécurité informatique. Notre serveur de messagerie, géré par un fournisseur d’accès extérieur, a été déconnecté moins d’une heure après son infection par FunLove, mais il était déjà trop tard”, concède Ove Skaara, porte-parole de l’agence. FunLove est un revenant, un virus bien ancien qui circule depuis 1999 et permet aux utilisateurs d’accéder librement à tous les fichiers de PC connectés en réseau. Pourtant, la présence d’un bon anti-virus à jour permet de l’éradiquer sans trop de difficultés. Ce qui n’est visiblemement pas le cas chez Datatisynet…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur