La commission européene lance un ‘plan techno pour les seniors’

Régulations

L’institution de Bruxelles ne veut laisser personne sur le bord du chemin et
envisage de dégager une enveloppe d’au moins un milliard d’euros pour financer
son projet

On le sait, l’utilisation de la technologie permet de faciliter la vie des personnes âgées. Elle peut être utilisée dans bien des domaines, par exemple en offrant des services personnalisés dans la santé ou pour permettre un accès plus simple aux services sociaux.

La technologie offre à nos anciens un moyen de rester indépendant, tout en se sentant intégré à la société “numérique” dans laquelle nous évoluons.

Cette coquette somme de 1 milliard d’euros devrait être utilisée dés maintenant, et jusqu’à l’horizon 2013, par les pays membres de l’Union, et aussi par le secteur privé.

Ce plan d’action a été décidé pour soutenir l’initiative, “bien vieillir” qui fait partie du programme i2010 qui concerne entre autres l’évolution de la société de l’information.

L’utilisation de la technologique est perçue par l’Union européenne comme LE moyen le plus efficace pour garder les personnes âgées dans l’activité et permettre à ces dernières de mieux s’engager et s’investir dans la société moderne qui a une fâcheuse tendance à les exclure.

L’accès à Internet et à des services en ligne est un moyen facile pour maintenir le contact avec la société. Car paradoxalement si la communication n’a jamais été aussi facile, techniquement parlant, elle est curieusement devenue plus rare entre les générations, physiquement parlant.

Le besoin d’investir dans ce secteur est net et inévitable. Preuve en est, cette statistique : en 2020, 25% de la population européenne sera âgée de plus de 65 ans.

Curieusement, à l’heure actuelle seulement 10% des personnes âgées utilisent la Toile, mais pour d’autres les problèmes de vieillissement, d’audition, de vision ou bien encore de dextérité manuelle sont des freins à l’utilisation des technologies.

De nouvelles technologies et de nouveaux services doivent par conséquent être développés. Qui plus est, ces nouvelles technos pourront être réutilisées pour également faciliter l’intégration des handicapés dans la vie active.

D’après Viviane Reding, la commissaire européenne de l’information, de la société et des médias “les personnes âgées représentent un important challenge social, mais aussi économique.” Elle estime enfin que : “il y a là de nombreuses opportunités pour les industriels européens.”


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur