La consommation des ménages est soutenue par les TIC

Régulations

En 2004, selon l’Insee, la dépense de consommation des ménages progresse de 2% en volume, contre 1,4% en 2003. Et fait intéressant, cette croissance est notamment soutenue par la demande particulièrement dynamique des ménages en terme d’équipements issus des technologies de l’information et de la communication

La dépense de consommation des ménages qui ralentissait depuis l’année 2000 semble avoir retrouvé son élan.

Elle a été favorisée par une légère reprise du pouvoir d’achat des ménages de +1,4 %, mais c’est surtout grâce à la réduction de l’épargne des ménages sur deux années consécutives comme le précise dans son analyse Olivier Simon, du département des Comptes nationaux de l’Insee, que les ménages ont pu financer leur consommation. L’audiovisuel et l’informatique sont les véritables moteurs de la demande Ce n’est pas vraiment une surprise. Comme pour les années précédentes les biens et les services des TIC ont été les vecteurs d’une forte demande. L’institut national de la statistique et des études économiques précise dans son communiqué que “la seule croissance des dépenses pour les TICS explique en effet 0,5 point de la hausse de l’ensemble de la consommation des ménages.” Et, il semble bien que la croissance aurait tendance à s’accélérer : +12,2% contre 9,9% en volume en 2003. Sans toutefois renouer avec les niveaux records de 1998. Les achats de téléviseurs ont été particulièrement dopés (+27,7%) par l’Euro 2004 et les Jeux Olympiques. Surtout en ce qui concerne la dernière génération d’écrans LCD et Plasma dont les ventes ont triplé. Les lecteurs-enregistreurs de DVD ont également le vent en poupe, et dépassent en valeur les traditionnels magnétoscopes dont le déclin se poursuit lentement mais sûrement en 2004 : -38,2 %. Les ventes d’appareils photos numériques se sont accrues de 72,2 % en 2004. Mais la “nouvelle star” des appareils numériques c’est bien le baladeur MP3. C’est pour ce matériel que les ventes ont été les plus importantes avec une croissance multipliée par huit en quantité. Les ménages ont continué à s’équiper en TIC +30,7% avec une préférence pour les laptops, les écrans plats, et les imprimantes multifonctions. Les achats de téléphones portables ont augmenté de 22,9% en volume, la légère baisse en quantité étant compensée par une montée en gamme (3G). Cette croissance ne s’est pas faite au détriment des téléphones fixes et répondeurs (+14,9%). Dans l’ensemble, les services de télécommunications progressent de 4,4% et dépassent notamment, le cap des 10 milliards de SMS émis. Les achats d’enregistrements sonores ont une nouvelle fois subi les conséquences des abonnements à l’Internet haut débit (-13,1 % après -18,1 % en 2003). En 2004, 31 % des ménages ont accès à Internet, soit cinq fois plus qu’en 1999. Les téléchargements payants “en ligne” montent en charge, mais ne compensent pas encore la baisse des achats de CD. L’engouement des ménages pour les TIC est notamment le fruit d’une politique générale de baisse des prix dans le secteur, même si l’Insee souligne que cette baisse diminue légèrement (-5,6% en 2004 contre ?5,9% en 2003).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur