La convergence ADSL et téléphonie mobile se concrétise

Régulations

En Grande-Bretagne, Orange (France Télécom) propose désormais un abonnement alliant accès à Internet, VoIP et téléphonie mobile. De son côté, AOL multiplie les incursions dans le ‘wireless’

France Télécom en a fait son positionnement stratégique: désormais opérateur intégré, il entend vendre différents services de télécommunications via la même marque, à savoir Orange. C’est le coeur de l’ambitieux plan NExT mis en place par Didier Lombard, le nouveau patron de l’opérareur historique. On pensait que les premières offres de ce type seraient lancées en France. Que nenni! France Télécom a décidé de tester sa première offre intégrée en Grande-Bretagne, patrie d’origine de la marque Orange. Baptisée ‘Wireless & Talk’, l’offre allie donc accès ADSL à 2 Mbits/s, la VoIP et un abonnement mobile. Le tout pour 9,99 livres sterling! Comme prévu, ce forfait d’un nouveau type est labellisé Orange. France Télécom risque très vite d’importer cette offre en France, ce qui marquerait la naissance des

forfaits “quadriplay”! En effet, le mobile viendrait s’ajouter à l’ADSL, la téléphonie et la télévision. La concurrence n’est pas en reste. La convergence internet-mobile est sur toutes les langues, source de substantiels nouveaux revenus… Le rachat du britannique Wildseed par AOL vient démontrer l’intérèt des acteurs historiques de l’Internet pour la mobilité (wireless) et les services qui peuvent y être associés. Et comme pour marquer cette stratégie, qui n’a pas fini de s’étendre et de multiplier des offres spécifiques, AOL annonce la création d’une nouvelle grande division dédiée, AOL Wireless. AOL France, de son côté, veut aussi faire sonner le téléphone pour attirer de nouveaux abonnés. Comme nous vous l’annoncions en mars dernier, la filiale française du géant américain compte lancer des services de téléphonie fixe et mobile afin de rattraper son retard sur ses concurrents (lire notre article). Outre une offre de téléphonie classique à la minute en présélection qui s’appuiera sur le réseau fixe de Cegetel lancée en mars, AOL France a annoncé un accord de distribution avec SFR. AOL ne deviendra pas opérateur virtuel (MVNO) mais pourra, par exemple, vendre des offres d’abonnement et des combinés permettant d’accéder simplement aux outils on-line d’AOL comme la messagerie instantanée et les mails. “L’offre sera construite avec un opérateur mobile hôte et co-brandée. Nos études montrent que plus de 60% de nos clients seraient intéressés par une telle offre et 15% prêts à changer d’opérateur pour cela. Nous fournirons des services Internet tels que la messagerie instantanée et, dès que possible, une version mobile du portail AOL”, explique Carlo d’Asaro Biondo, p-dg de la filiale française d’AOL. Une offre commune, qui ne devrait pas tarder à être lancée, sera destinée exclusivement aux abonnés d’AOL. AOL présentera l’offre sur son portail et en assurera la promotion. SFR, de son côté, s’occupera de la facturation et du service client. D’abord axé sur des tarifs préférentiels entre membres de la même communauté, le service devra dans un deuxième temps permettre d’accéder en mobilité aux services d’AOL comme la messagerie instantanée ou les mails. En Grande-Bretagne, BT a lancé son fameux BluePhone, un combiné qui permet aux usagers de n’avoir qu’un numéro, une facture et un téléphone pour un usage double: fixe/mobile. Deutsche Telekom a également annoncé une solution fixe-mobile à partir du deuxième trimestre 2006. Des solutions qui seront certainement alliées aux offres ADSL de ces opérateurs.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur