La Corée du Nord lance son service d’e-mail

Régulations

Le gouvernement de Corée du Nord ‘garantit la confidentialité de la correspondance’ sur son nouveau service international d’e-mail

Que penser d’un service international d’e-mail proposé par un pays où les radios et téléviseurs sont livrés bridés sur les seuls canaux des médias contrôlés par le gouvernement ?

Que son leader Kim Jong Il est un grand amateur d’Internet et qu’il y surfe régulièrement ? Le service proposé reste sous contrôle de l’agence centrale coréenne d’information, tout de même? Et il est peu probable que les 22 millions de nord-coréens disposent d’une adresse e-mail. D’ailleurs, le discours du leader n’est pas tourné vers ses ‘camarades’, mais vers les visiteurs étrangers, cantonnés aux seuls hôtels de Pyongyang: ceux-ci pourront se connecter à partir des rares lignes téléphoniques internationales disponibles uniquement dans la capitale. Dans ce pays exsangue, où l’arme nucléaire est un outil de négociation avec les instances internationales et les Etats-Unis, l’ouverture d’un cybercafé dans la capitale ne sera jamais un signe d’ouverture à la démocratie !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur